vendredi 20 mai 2022
A VOIR

|

Covid-19 : Une adolescente en service de réanimation

Publié le

Pas question pour le président Fritch de lever l'obligation vaccinale malgré la pluie d'amendements déposés contre le texte. Ce matin à l'assemblée de la Polynésie, le président a d'ailleurs justifié sa position avec le cas d'une adolescente actuellement hospitalisée en service de réanimation.

Publié le 16/02/2022 à 13:26 - Mise à jour le 21/02/2022 à 9:54
Lecture < 1 min.

Pas question pour le président Fritch de lever l'obligation vaccinale malgré la pluie d'amendements déposés contre le texte. Ce matin à l'assemblée de la Polynésie, le président a d'ailleurs justifié sa position avec le cas d'une adolescente actuellement hospitalisée en service de réanimation.

“Certains voudraient que je lève immédiatement l’obligation vaccinale. Je ne veux pas et je ne peux pas prendre cette grave décision, en sachant qu’un adolescent de 14 ans est actuellement hospitalisé en réanimation lourde au CHPF, à cause de la covid” a déclaré le président Fritch ce matin à l’assemblée. Le président l’a encore rappelé, “tant que le virus circule fortement dans nos communautés, nous devons continuer à nous protéger. Chaque vie compte. Chaque vie mérite respect.”

S’il a également rappelé que la tranche des 12-17 ans présente la couverture vaccinale la plus faible, avec 53% d’adolescents vaccinés, il a indiqué que le Conseil des ministres “pourrait envisager comme le permet l’article 6 de loi, de lever, dès que possible, en fonction de la situation sanitaire et du taux de vaccination, l’obligation vaccinale secteur par secteur”. 

A ce jour plus de 180 000 Polynésiens ont reçu au moins une dose de vaccin et près de 79% des 12 ans et plus ont reçu un schéma vaccinal complet. “Les récalcitrants à la vaccination n’ont plus d’arguments ou de raisons pour douter de l’utilité de cette vaccination préventive” a encore souligné le président, rappelant au passage l’autorisation émise hier par le conseil des ministres pour la mise sur le marché d’un nouveau vaccin, celui de Novavax.

infos coronavirus