mercredi 23 juin 2021
A VOIR

|

Covid-19 : “La vaccination est la réponse universelle”, déclare le ministre des Outre-mer

Publié le

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a souhaité débuter son séjour en Polynésie par la visite d’un centre de vaccination. Une priorité pour inciter la population à recevoir le précieux sérum afin de permettre à la Polynésie de rouvrir ses frontières. Il s’est également rendu dans les locaux du haut-commissariat pour aller à la rencontre de la cellule dédiée au contrôle des voyageurs.

Publié le 07/05/2021 à 18:00 - Mise à jour le 07/05/2021 à 18:00
Lecture 2 minutes

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a souhaité débuter son séjour en Polynésie par la visite d’un centre de vaccination. Une priorité pour inciter la population à recevoir le précieux sérum afin de permettre à la Polynésie de rouvrir ses frontières. Il s’est également rendu dans les locaux du haut-commissariat pour aller à la rencontre de la cellule dédiée au contrôle des voyageurs.

C’est au pas de course que Sébastien Lecornu a débuté son séjour en Polynésie, premier du genre en tant que ministre des Outre-mer. Période de crise Covid oblige, il a choisi de réserver ses premières heures à la visite du centre de vaccination de Pirae. Avec un objectif non dissimulé d’accélérer la cadence pour atteindre le plus rapidement possible les 80% de vaccinés. Chiffre évoqué par de nombreux scientifiques suite à la propagation des différents variants. Une estimation partagée par le ministre.

“Il me semble réaliste, il me semble compréhensible et il dira quelque chose sur la protection collective, ça c’est une absolue évidence, a déclaré le ministre des Outre-mer. On en est encore loin, mine de rien. Et même à Wallis-et-Futuna, un autre territoire du Pacifique beaucoup plus petit, on arrive péniblement à plus de 55% de vaccination. C’est pour cela que je mets cette pression, parce que le débat sur la réouverture, le débat sur la reprise d’une activité économique ou touristique, c’est aussi le débat du rythme de vaccination.”

Avec 112 000 doses livrées depuis le mois de janvier et des milliers qui devraient arriver chaque semaine, la Polynésie devrait pouvoir atteindre cette immunité courant août. Reste aujourd’hui à dépasser ce fameux plafond et convaincre les plus sceptiques.

“Le virus évolue, on l’a bien vu avec les variants. On nous avait dit que… et puis on s’aperçoit que certains variants, notamment le variant brésilien ou le variant sud-africain, peuvent malheureusement attaquer un tout petit peu plus la capacité immunitaire et que des personnes qui avaient déjà eu le covid une fois, l’ont quand même une deuxième fois. Ce qui prouve bien que la vaccination est quand même la réponse universelle que l’on doit apporter à tout le monde, insiste Sébastien Lecornu. La planète entière se vaccine. Le vrai frein ce sont parfois les questions sociales, les questions économiques, les questions de grande pauvreté. Regardez ce qui se passe sur certains continents, dans certains pays. Nous, on a cette chance d’avoir accès à cette vaccination. On a cette chance d’avoir la puissance publique complètement réunie et qui se serre les coudes. Il faut saisir cette chance.”

(crédit photo : haut-commissariat de la République en Polynésie française)

Le ministre a poursuivi sa visite dans les locaux du haut-commissariat pour rencontrer les agents de l’État et du Pays en charge du contrôle des voyageurs. Une courte réunion qui a néanmoins permis de faire le point sur l’arrivée des premiers touristes américains. Une réouverture espérée aussi pour les ressortissants métropolitains.

“On commence par les touristes américains, et pour cause, ils sont issus d’un territoire dans lequel la vaccination est élevée et les taux d’incidence sont très bas, explique le ministre. J’ai bon espoir que l’Hexagone puisse rejoindre également cette liste dans les temps les meilleurs, mais cela va aussi dépendre de l’avancée de la vaccination. En tout cas c’est un travail important qui est fait ici et je tenais à le saluer. Ça va de pair avec ce que nous avons vu sur le centre de vaccination.”

Le ministre se déplacera samedi sur l’île de Bora Bora pour parler vaccination, mais aussi et surtout de reprise économique.

infos coronavirus