fbpx
lundi 18 novembre 2019
A VOIR

|

Conseil politique du Tapura Huira’atira : « mon sujet était de rester uni », déclare Edouard Fritch

Pas d’investitures au sortir du conseil politique du parti rouge et blanc, lundi soir. Près de deux cents membres de la majorité se sont réunis durant plus de 3h30, à la mairie de Papeete. Et malgré les attentes de nombreux élus, le leader du parti affirme qu’il ” n’a pas été question de l’organisation des municipales, commune par commune, lors de cette réunion. L’ordre du jour ne prévoyait pas de détailler chaque commune, ce sera plus vers la fin décembre. D’ici là, je vais laisser les fédérations organiser leurs listes et leurs programmes”.

Edouard Fritch poursuit : “Si ensuite certains demandent que les listes soient validées par soutenues, validées, nous viendrons et on les validera.. et ceux qui souhaitent partir sans le soutien du Tapura : ce qui peut être compréhensible… eh bien ils ne demanderont pas le soutien du parti”.

Mais alors que dans certaines communes, plusieurs candidats espèrent être désignés comme candidats officiels du parti, la menace d’une scission plane.

” Ca me rend triste, qu’il y ait des divisions ! “, commente le président du parti rouge et blanc.  “J’entends des bruits comme vous mais je n’ai pas l’ensemble des candidats exprimés. C’est triste. Nous faisons partie d’une même famille, nous devons nous aimer les uns les autres et ne pas se battre pour des fonctions. Je pense que les membres du parti sont sensibles à mes demandes. On a passé le cap des sénatoriales, des législatives, des territoriales… vous m’aviez promis que je me casserais la figure… et ça a été quand même très bon, malgré des tiraillements! Les places sur les listes c’est toujours problématique, mais je pense qu’en les écoutant, en essayant de parler… ça peut aider. C’est ce que j’ai fait ce soir en anticipant les problèmes de demain. Mon sujet aujourd’hui c’était de rester uni! Je ferai un tour dans les fédérations avant de me prononcer. Je vous rappelle que ce sont les fédérations qui nous solliciteront. Une dead line a été fixée : on devrait avoir l’obligation de déposer nos listes au début du mois de février de l’année prochaine. Fin des candidatures fin févirer, et élections début mars. On doit faire un retroplanning. J’ai dit : fin décembre, tout doit être déposé”.

Edouard Fritch de conclure : “En revanche, je ne me prononcerai pas à l’entre deux tours. Je leur ai dit ce soir. Je suis opposé. Ce n’est pas la bonne méthode. L’entre deux tours ça fait toujours des malheureux, sur chacune des listes. En politique, 2+2=3, pas 4!”

TNTV NEWS

Avis de recherche : Alec, handicapé, a disparu depuis le 13...

Alec 50 ans, handicapé mental, habite chez sa mère à Haapiti sur l'île de Moorea. D'après sa famille, il a l'habitude de...
X