dimanche 5 juillet 2020
A VOIR

|

Congrès des maires de France : une journée dédiée aux Outre-mer

Publié le

Ce mardi, Emmanuel Macron est attendu devant des milliers de maires dont plusieurs tavana qui ont fait le déplacement… Réunis pour la traditionnelle journée dédiée à l’Outre-Mer, les édiles ont porté leurs revendications : dotation de l’Etat, financement de la transition écologique et le transfert des compétences aux communes

Publié le 18/11/2019 à 16:04 - Mise à jour le 18/11/2019 à 16:12
Lecture 2 minutes

Ce mardi, Emmanuel Macron est attendu devant des milliers de maires dont plusieurs tavana qui ont fait le déplacement… Réunis pour la traditionnelle journée dédiée à l’Outre-Mer, les édiles ont porté leurs revendications : dotation de l’Etat, financement de la transition écologique et le transfert des compétences aux communes

La mutualité c’était l’espace du congrès des maires dans les années 50… Aujourd’hui, les têtes ont changé évidemment mais depuis plusieurs années, les revendications des tavana sont les mêmes avec cette question centrale : le contrat de projet sera-t-il prolongé après 2020 ? « C’est en pourparler parce qu’il y a le contrat de convergence qui va être mis en place aussi et le contrat de convergence risque d’écarter un peu les collectivités, les communes de ce contrat de projet puisque les accords seront faits entre l’Etat et le Pays » explique Frédérix Teriiatetoofa, vice-président du SPCPF.

Pour ce dernier congrès de la mandature, l’heure est aussi au bilan des relations entre les communes et le gouvernement central… « Il y a des évolutions. je pense qu’il faut reconnaître l’effort de l’Etat même si cette évolution elle est petite mais il faut prendre en considération cette avancée. Petite, mais elle doit être pérenne je pense. »

De son côté, Marcel Tuihani, conseiller municipal de Paea estime quil est « difficile à l’Etat de répondre à toutes les problématiques que les territoires et départements d’Outre mer expriment. L’association des maires de France au travers de son président est un très bon relais mais faut il qu’il y ai du lien avec l’Etat et le ministère des Outre-mer. Il est souvent constaté que les relations sont parfois tendues et difficiles, ce qui pose des problèmes dans les responsabilités des communes ».

Ancien ministre des Outre-Mer, l’actuel président de l’AMF François Barouin accueillera le chef de l’Etat demain et a promis d’évoquer la situation des communes insulaire : « je les ai trouvé formidables de sincérité, d’engagement, de lucidité et en même temps d’humanité. Il y a toujours un côté addition de revendications, il y a toujours un peu un côté pénible de congrès en congrès mais je suis impressionné par la même force, la même volonté de se battre. »

Lors des trois prochains jours du congrès, des tavanas participeront à des tables rondes, notamment sur la transition écologique et l’économie solidaire…   

REPORTAGEEric Dupuy

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Quel masque, pour qui ?

Les vols internationaux vont bientôt reprendre et il est essentiel de poursuivre les gestes barrières pour éviter une propagation du covid-19.

Covid-19 : Philippe, Véran et Buzyn bientôt visés par...

Des investigations vont être menées sur la gestion de la crise du Covid-19 par les ex-ministres Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn, avec l'ouverture d'une information judiciaire à la Cour de justice de la République (CJR).

2-juillet : le gouvernement « Polynésian Kingdom of Atooi » se...

Ils étaient près d’une soixantaine de personnes à participer à cette rencontre pacifique, initié par le gouvernement souverain Atooi ou « The Polynesian...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV