Aroha ia rahi : un nouveau parti pour les Territoriales

Publié le

Mouillot Taeatua, ancien policier, a annoncé hier se lancer dans la course aux élections Territoriales avec son parti Aroha ia rahi, qu’il traduit lui-même par "Dieu vous bénisse". Créé en janvier, le parti espère rassembler une cinquantaine de candidats. 

Publié le 29/01/2023 à 11:41 - Mise à jour le 14/03/2023 à 16:42

Mouillot Taeatua, ancien policier, a annoncé hier se lancer dans la course aux élections Territoriales avec son parti Aroha ia rahi, qu’il traduit lui-même par "Dieu vous bénisse". Créé en janvier, le parti espère rassembler une cinquantaine de candidats. 

C’est avec sérénité qu’il s’avance aux élections Territoriales d’avril : Mouillot Taeatua, président du Aroha ia rahi, a l’intention de rassembler une liste de 57 candidats et 16 suppléants dont des diplômés en master et en doctorat.

Ce retraité de la police a fondé son parti en janvier dernier. S’il n’a « jamais fait de politique auparavant« , il constate « un gros malaise« , dans une société polynésienne « sans repères, pour les jeunes et moins jeunes qui ont du mal à se retrouver eux-mêmes« . Le nouveau venu dans le paysage politique pointe du doigt également le coût de la vie et du travail pour les entreprises. Un parti qui se dit « intègre » et « proche de la population ».

Également ancien sportif, M. Taeatua compte mettre en avant son expérience et sa connaissance du Pacifique : « J’ai beaucoup voyagé, en Nouvelle-Zélande, à Hawaii, dans les petits pays Micronésiens, où j’ai beaucoup appris des difficultés locales« , affirme-t-il.

– PUBLICITE –

En avril, Aroha ia rahi espère sortir en tête des suffrages dès le premier tour.

Dernières news