mercredi 1 avril 2020
A VOIR

|

Annick Girardin veut mieux protéger les Polynésiens des menaces climatiques

Publié le

La ministre des outre-mer Annick Girardin a annoncé, jeudi à Rangiroa, dans l’archipel des Tuamotu, que des abris de survie seraient bâtis « d’ici trois ou quatre ans » dans les atolls habités qui n’en sont pas encore équipés.

Publié le 07/02/2020 à 9:35 - Mise à jour le 07/02/2020 à 9:41
Lecture 2 minutes

La ministre des outre-mer Annick Girardin a annoncé, jeudi à Rangiroa, dans l’archipel des Tuamotu, que des abris de survie seraient bâtis « d’ici trois ou quatre ans » dans les atolls habités qui n’en sont pas encore équipés.

En Polynésie française, 35 abris sont répartis sur les îles les plus exposées de Polynésie française. Il en faut 17 de plus, selon la ministre des outre-mer et le Président de cette collectivité, Edouard Fritch. Leur construction, ou la rénovation et l’extension d’abris antérieurs, est estimée à 50 millions d’euros (5.9 milliards de Fcfp), co-financés par l’Etat et la collectivité.

Ces abris sont souvent les seuls bâtiments à étage dans les atolls, dont le sol ne s’élève que très peu au-dessus du niveau de l’océan Pacifique. Ils permettent à la population de s’abriter lors des cyclones, dont la puissance et la fréquence augmentent avec le réchauffement climatique.

« Ce ne seront pas des abris qui n’auront aucune vie, on a besoin de services publics dans ces îles ; donc, maintenant, quand on construit une école, une caserne ou une infirmerie, on les pense comme de futurs abris » a déclaré Annick Girardin.

A Rangiroa, c’est un gymnase qui fait office d’abri anticyclonique. Mais son toit doit être consolidé, et la commune veut en construire d’autres pour protéger ses 3600 habitants.

Le maire de Rangiroa, Teina Maraeura, a exhorté l’Etat à « ne pas oublier ces îles du bout du monde ».

Au terme d’une semaine passée en Polynésie française, Annick Girardin a indiqué que d’autres combats seraient menés en matière de sécurité. Elle a donné deux mois au haut-commissaire Dominique Sorain pour présenter un plan d’action contre le trafic et la consommation de métamphétamines, qui explosent en Polynésie.

Elle a aussi indiqué vouloir lutter contre les violences conjugales, notamment à travers l’ouverture de nouvelles places dans les foyers pour femmes battues et par une meilleure formation des gendarmes à l’accueil des victimes. En Polynésie, 56% des violences physiques sont intrafamiliales, un taux bien plus élevé qu’en métropole, selon le ministère de l’outre-mer.

Le président de la République est attendu mi-avril en Polynésie, pour le One Planet Summit, un sommet environnemental où sont conviés les Chefs d’Etat océaniens.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : des stocks de masques suffisants pour les...

La direction de la santé via l’ARASS a sollicité les pharmacies pour la distribution de masques chirurgicaux en faveur des professionnels de santé libéraux. Sur les 44 officines enregistrées en Polynésie, une pharmacie par commune a été désignée pour effectuer cette opération, sauf pour la capitale.

Coronavirus : deux tiers des décès dans le monde...

L'Italie, pays le plus touché au monde par la pandémie de Covid-19, a dépassé samedi la barre des 10 000 morts, concentrant à elle seule près d'un tiers des décès dans le monde liés au nouveau coronavirus, qui continue aussi à faire des ravages en Espagne, second pays le plus touché.

Covid-19 : quelles mesures pour les établissements pénitentiaires ?

Dans le contexte de grave crise sanitaire actuelle, l’administration pénitentiaire continue de fonctionner, comme les autres services de la Justice, pour assurer la sécurité de tous les concitoyens. Des mesures de précautions ont été prises à Tatutu et Nuutania.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV