jeudi 28 mai 2020
A VOIR

|

Alliance des trois conseils économiques français du Pacifique

Publié le

Publié le 10/08/2014 à 12:16 - Mise à jour le 10/08/2014 à 12:16
Lecture 2 minutes

Une délégation du Conseil économique, social et culturel (CESC) de la Polynésie française s’est rendue à Wallis ce lundi 11 août, accompagnée d’une délégation du Conseil économique, social et environnemental de Nouvelle-Calédonie.
Accueillis à l’aéroport Hihifo de Wallis par Jean-Baptiste Mulikihaamea, président du Comité consultatif social et économique de Wallis et Futuna, et quelques membres du Comité consultatif, les deux délégations ont d’abord été reçues, comme l’exige la coutume, par le roi Lavelua.
Ce déplacement s’inscrit dans le cadre d’un partenariat institutionnel entre les trois assemblées consultatives formalisée par la signature cet après-midi d’une convention tripartite.
Dans son allocution, le président du Conseil économique, social et culturel a déclaré que « c’est une grande première dans l’histoire de nos institutions, et je ne suis pas peu fier d’écrire, avec mes nouveaux partenaires, cette première page qui est celle d’un partenariat confiant au service du développement économique et social de nos collectivités du Pacifique. Il est indéniable que le partenariat des 3 institutions va donner davantage de poids aux revendications communes que nous pouvons formuler à l’adresse du pouvoir exécutif. Au-delà des liens qui vont être tissés pour nous rapprocher, ce partenariat des trois institutions constituera une forme de communauté qui sera une véritable force de proposition envers les autorités de l’État et de nos collectivités en s’appuyant sur un diagnostic partagé visant à favoriser la définition des stratégies et un développement harmonieux des territoires ».

Au cours de la première réunion de travail, des échanges avec les délégations calédonienne et polynésienne ont permis d’analyser les problèmes que rencontrent leurs homologues. Des recommandations et des stratégies ont été proposées pour aider la jeune institution wallisienne qui rencontre des difficultés majeures, notamment un socle juridique insuffisant, l’inexistence de dotation de crédits de fonctionnement et l’absence de personnel administratif.
Dans la soirée, les deux délégations ont été invitées à une cérémonie de coutume dans le village de Lavegahau.
Mardi 12 août, avant de tenir une réunion pour débattre du développement difficile de la filière agricole et du problème de gestion du traitement des déchets de Wallis et Futuna, les deux délégations seront reçues par le préfet Michel Aubouin, le président de l’Assemblée territoriale Petelo Hanisi, le député Napole Polutele, et le Sénateur Robert Laufoaulu.
 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV