jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Alain Juppé l’emporte en Polynésie, François Fillon en métropole

Publié le

Publié le 19/11/2016 à 9:56 - Mise à jour le 19/11/2016 à 9:56
Lecture 2 minutes

François Fillon est la grosse surprise de ce premier tour. Longtemps troisième dans les sondages, il a largement devancé ses adversaires ce dimanche. Il affrontera Alain Juppé au second tour. Nicolas Sarkozy est éliminé et apporte son soutien à François Fillon.

En Polynésie, le résultat est bien différent. Les deux partis autonomistes les plus puissants, le Tapura et le Tahoera’a, soutenaient respectivement Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. Leurs électeurs ont suivi les consignes des chefs de partis : ces deux candidats survolent l’élection au fenua. François Fillon, troisième, y récolte 5,7% des suffrages. Bruno Le Maire, soutenu par Tau Hoturau de Tauhiti Nena, est quatrième. Il est également largement battu en métropole, et a annoncé son soutien à François Fillon.

Alain Juppé l’emporte en Polynésie : le Tapura d’Edouard Fritch peut donc considérer ce scrutin comme une victoire locale, puisque les deux grands partis autonomistes souhaitaient compter leurs voix grâce à cette primaire. Mais le Tahoera’a pourra objecter qu’il n’y avait pas de bureaux de vote dans les communes à dominante orange. Avec seulement 13 bureaux sur l’ensemble de la Polynésie française, de nombreux électeurs, notamment des îles, n’ont pas pu voter. Ce qui a nui à la participation (moins de 7% des inscrits), et sans doute au Tahoera’a. 11300 Polynésiens ont voté, ce qui reste tout de même une participation correcte pour ce type de scrutin : elle est deux fois plus élevée que lors de la primaire de la gauche de 2011.
De plus, les bulletins de vote imprimés par le Tahoera’a ont finalement été déclarés nuls, pour un problème de papier. 

Le duel attendu, il y a quelques semaines encore, n’aura pas lieu : l’ancien Président Nicolas Sarkozy est éliminé dès le premier tour. Et le favori est devenu outsider : Alain Juppé est loin derrière François Fillon. Le Tahoera’a Huira’atira se prononcera probablement en faveur de l’un ou l’autre des deux finalistes, tandis que le Tapura Huira’atira maintiendra son soutien à Alain Juppé. 

Le second tour aura lieu samedi 26 novembre en Polynésie, et le lendemain en métropole. Le vainqueur deviendra le candidat officiel des Républicains. Lors de l’élection présidentielle, il devrait affronter le vainqueur de la primaire socialiste, et les autres candidats déclarés : Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, et Marine Le Pen notamment. Et peut-être Oscar Temaru, s’il parvient à réunir 500 parrainages pour se présenter. 
 

Mike Leyral

 

infos coronavirus