A VOIR

|

À New York, René Temeharo poursuit ses rencontres

Publié le

Le ministre des Grands Travaux, René Temeharo, a poursuivi ses rencontres ce jeudi matin en marge de son déplacement pour l'audition de la Polynésie française par la 4e Commission de l'ONU.

Publié le 06/10/2022 à 11:29 - Mise à jour le 07/10/2022 à 10:51
Lecture 2 minutes

Le ministre des Grands Travaux, René Temeharo, a poursuivi ses rencontres ce jeudi matin en marge de son déplacement pour l'audition de la Polynésie française par la 4e Commission de l'ONU.


Le ministre a rencontré l’ambassadeur Mohamed Al-Hassan, représentant permanent du Sultanat d’Oman auprès de l’ONU et président de la 4e Commission à la 77e Session de l’Assemblée Générale des Nations Unies. René Temeharo a pu exposer longuement la position du gouvernement polynésien sur le dossier traité par la 4e commission. Il a présenté en détail le statut d’autonomie et ses évolutions progressives et a mentionné que les seules compétences qui manqueraient au gouvernement pour la pleine souveraineté sont l’armée, la sécurité, la justice et la monnaie, mais que ces compétences nécessitent d’avoir les moyens de ses ambitions et que celles-ci ne constituent pas une priorité pour le gouvernement.

L’ambassadeur Al-Hassan a confirmé que l’ONU s’est construite dans les années 1960 autour de l’idéologie des décolonisations et que les derniers pays à avoir accédés à leur indépendance dans les années 2000 pour des raisons idéologiques ont fait un saut dans le vide et peinent aujourd’hui à assurer leur développement au profit de leurs habitants.

Le ministre René Temeharo a ajouté que le dialogue avec la France est permanent, ce qui a permis l’évolution du statut d’autonomie à cinq reprises. Un statut qui peut encore évoluer. Il s’agit d’une relation partenariale et de respect mutuel, qui s’est bonifié avec la nouvelle génération de dirigeants français.

René Temeharo et l’ambassaderu d’Oman président de la 4e commission (Crédit photo : présidence de la Polynésie française)

Le ministre René Temeharo a réitéré l’invitation adressée aux membres de la 4e commission de l’ONU de visiter la Polynésie afin de constater la réalité du Pays. Enfin, l’ambassadeur Al-Hassan s’est particulièrement intéressé à la technologie de climatisation par l’eau de mer (SWAC) utilisée dans certains hôtels en Polynésie et par l’hôpital de Taaone. Des échanges bilatéraux se feront par la suite sur ce sujet.

Rencontre avec l’ambassadeur permanent de la France à l’ONU

L’après-midi, René Temeharo a rencontré l’ambassadeur Nicolas de Rivière, représentant permanent de la France auprès de l’ONU. Les deux hommes ont longuement échangé et ont fait le tour de l’actualité polynésienne, nationale et internationale.

L’ambassadeur De Rivière a confirmé qu’il avait reçu durant la semaine les trois députés polynésiens indépendantistes et que la mission principale de l’ONU est avant tout le maintien de la paix.

René Temeharo avec l’ambassadeur de France aux Nations Unies (Crédit photo : présidence de la Polynésie française)

Pour sa part, René Temeharo a affirmé qu’il est d’usage polynésien de respecter ses proches, ses partenaires, et que à la suite des échanges avec les acteurs onusiens durant la semaine, il a compris que la réinscription de la Polynésie française sur la liste de l’ONU s’est faite d’une manière irrespectueuse, sans dialogue avec le peuple polynésien directement concerné et sans dialogue avec le principal partenaire de développement qui est la France. 

Enfin, les deux hommes ont échangé sur le One Planet Summit pour les îles qui se tiendra à Tahiti en 2023.