jeudi 6 octobre 2022
A VOIR

|

A Here ia Porinetia veut “rendre la confiance des Polynésiens envers les élus”

Publié le

Près de 800 personnes ont participé au congrès de A Here ia Porinetia ce samedi matin, selon les organisateurs. Un parti créé par Nicole Sanquer, Nuihau Laurey et Félix Tokoragi. Ils présentaient aujourd’hui leurs suppléants pour les élections législatives qui se tiendront en juin. Avec son programme qu’il veut « innovant », le parti a l’ambition de changer la vie politique en Polynésie.

Publié le 26/03/2022 à 17:53 - Mise à jour le 26/03/2022 à 17:53
Lecture < 1 min.

Près de 800 personnes ont participé au congrès de A Here ia Porinetia ce samedi matin, selon les organisateurs. Un parti créé par Nicole Sanquer, Nuihau Laurey et Félix Tokoragi. Ils présentaient aujourd’hui leurs suppléants pour les élections législatives qui se tiendront en juin. Avec son programme qu’il veut « innovant », le parti a l’ambition de changer la vie politique en Polynésie.

A here ia Porinetia veut incarner l’espoir et changer le système pour que les Polynésiens retrouvent confiance en leurs élus. “Nous avons bâti un programme sur le constat de tout ce qui ne marche plus dans ce Pays”, explique la présidente du parti, Nicole Sanquer. “On vient proposer un programme innovant. Pour changer le système politique, pour pouvoir rendre la confiance des Polynésiens envers les élus”.

Le parti veut limiter le nombre de mandats pour tous les élus, réduire les dépenses du gouvernement et des structures du pays ou encore baisser les taxes. Un programme qui touche tous les domaines et est le résultat d’un an et demi de travail sur le terrain, de rencontres avec la population. “Si nous avons quitté les partis politiques d’avant, c’est bien parce qu’on a fait le constat que quand on s’engage devant la population, ce n’est pas forcément tenu”, indique Nicolas Sanquer. “Nous, nous avons voulu marquer par notre départ que quand on s’engage devant la population, on va au bout”.

La présidente du parti estime qu’actuellement beaucoup sont oubliés, ce à quoi elle veut remédier. Et elle assure qu’ils tiendront leurs promesses.

Pour les législatives, Félix Tokoragi sera suppléé par Nahiti Teariki, vice-président de l’UPJ dans la 1ère circonscription, Nicole Sanquer par Heia Parau-Tokoragi ancienne journaliste engagées en politique depuis quelques années, dans la 2nde et Nuihau Laurey par Teha Temarii, assesseur au tribunal foncier dans la 3e.

A Here ia Porinetia compte aussi se lancer dans la course pour les élections territoriales, en 2023.

infos coronavirus