lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

1 an de prison ferme requis à l’encontre d’Emile Vernaudon

Publié le

Publié le 10/10/2016 à 13:17 - Mise à jour le 10/10/2016 à 13:17
Lecture < 1 min.

1 an de prison ferme et 1 million de Fcfp d’amende c’est la peine requise par le procureur de la République à l’encontre d’Emile Vernaudon. L’ancien maire de Mahina est poursuivi pour atteinte à l’égalité d’accès aux marchés publics.

De juin 2008 à mars 2009 Emile Vernaudon avait attribué le ramassage des déchets verts de Mahina à une société privée appartenant à Edwin Teraiharoa. Le montant du marché (plus de 8 millions de Fcfp) aurait du faire l’objet d’un appel d’offres. Mais le maire a passé outre invoquant le principe d’urgence.
L’avocat d’Edwin Teraiharoa, Sylvain Fromaigeat, qui est aussi celui d’Emile Vernaudon, a précisé lors de sa plaidoirie que la secrétaire générale de la mairie de Mahina avait à l’époque demandé conseil aux services du haut-commissariat pour savoir si la procédure était correcte. Ces services auraient répondu que oui.

Edwin Teraiharoa est lui aussi poursuivi pour recel d’atteinte à l’égalité d’accès aux marchés publics. La même peine, 1 an de prison ferme et 1 million d’amende, a été requise contre lui. 
Après l’annonce des réquisitions du ministère public, Emile Vernaudon s’est dit outré : « Je suis complètement outré. Je ne m’attendais pas à une sentence pareille. Il y a eu une commission, il y a eu le conseil municipal (…) On ne sait plus à quoi s’en tenir. »
 

Rédaction web avec Sam Teinaore

Emile Vernaudon

infos coronavirus