samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

​Présidentielle : le Tapura va se positionner officiellement mercredi soir

Publié le

Publié le 06/03/2017 à 15:37 - Mise à jour le 06/03/2017 à 15:37
Lecture 2 minutes

Si Edouard Fritch a d’ores et déjà conclu un accord d’investiture pour les législatives avec les Républicains dès février, à la suite de sa rencontre avec François Fillon à Paris, le positionnement du Tapura dans la présidentielle se fait attendre.

Et pour cause. Le parti du président suivait de près les événements de la fin de semaine dernière à Paris : le meeting de Fillon au Trocadéro, ses déclarations au journal de France 2, le positionnement de Juppé et le comité politique des Républicains. Au sortir de ces deux jours très agités, la candidature de Fillon a été définitivement confortée par la droite et le centre.

C’est donc en toute logique que mercredi soir à Papeete le conseil politique du Tapura va se réunir et décider de son soutien. Et quel autre choix que de se mettre au côté de François Fillon ? « On est obligé on n’a pas le choix » confie, presque avec regret un des membres du conseil. « C’est vrai que cette campagne à Paris est un peu désespérante, regrette un autre élu du Tapura. Mais il faut être pragmatique : ce qui compte ce sont les bonnes relations que nous pourrons avoir ou pas avec le futur président. Comme nous avons eu de bonnes relations avec François Hollande ». Selon lui, à part Marine Le Pen, le Tapura pourrait se tourner vers quelqu’un d’autre que Fillon. Une façon d’anticiper un deuxième tour où le candidat LR ne serait pas présent…

L’autre problème que devra résoudre le comité politique, une fois le soutien à Fillon officialisé, c’est qui sera le référent local de cette campagne. « Je n’ai pas eu connaissance de beaucoup de volontaires », déclare un membre du comité. Alpha ayant soutenu Juppé lors de la primaire, on le voit mal endosser la casquette Fillon. Le parti devra donc désigner un référent.

A l’ordre du jour de la réunion également : les législatives. Nul doute que l’ambiance risque d’être un peu tendue autour de la candidature de l’adjointe du maire de Paea, Tepuaraurii Teriitahi, dans la circonscription où Nicole Sanquer a été adoubée par le parti. Jacquie Graffe, membre du comité, le sait mais reste droit dans ses bottes.
 

Bertrand Parent  (avec Laure Philiber)

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.