dimanche 13 juin 2021
A VOIR

|

​Le lourd passé judiciaire de Gaston Flosse

Publié le

Publié le 21/03/2018 à 10:47 - Mise à jour le 21/03/2018 à 10:47
Lecture 2 minutes

Le dernier épisode de la nuit dernière (conclu par le rejet de la demande du président du Tahoera’a de faire chevaucher ses deux peines d’inéligibilité) vient ponctuer une longue liste d’affaires judiciaires. L’ancien président du Pays est l’homme le plus condamné de la Ve république. Rappel de ses neuf condamnations définitives, sachant que des procédures concernant le président du Tahoera’a sont encore en cours (Citerne d’Erima, affaire Haddad Flosse).
 
2000 : condamné à huit mois de prison avec sursis et 150 000 Fcfp d’amende le 7 janvier pour recel d’abus de biens sociaux pour avoir bénéficié de vols gratuits sur la compagnie Air Océania.
 
2001 : condamné à 272 880 Fcfp d’amende pour complicité de tenue illicite de maison de jeux en juin, dans l’affaire « Hombo ».
 
2006 : condamné à trois mois de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêt en juin, dans l’affaire de l’hôtel Taharaa.
 
2010 : condamné à un an de prison avec sursis et deux millions de Fcfp d’amende pour détournement de fonds publics le 17 juin, dans l’affaire de la soirée des « sushis ».
 
2011 : condamné à 1,5 millions de Fcfp d’amende pour obstacle à l’exercice des pouvoirs attribués aux magistrats et rapporteurs de la CTC le 21 septembre, pour destruction de preuve dans l’enquête sur le SED.
 
2012 : condamné à 400 000 Fcfp d’amende pour détournement de fonds publics le 27 mars, pour avoir fait payer sa femme de ménage par l’assemblée.
 
2014 : condamné à quatre ans de prison avec sursis, 15 millions de Fcfp d’amende et trois ans d’inéligibilité le 24 juillet dans l’affaire des « emplois fictifs » de sa présidence.
 
2016 : condamné à dix-huit mois de prison avec sursis, deux millions de francs d’amende et deux ans d’inéligibilité le 25 février 2016 pour détournement de fonds publics dans l’affaire du SED (Service d’études et de documentation).
 
2017 : le 23 mars, Gaston Flosse et sa compagne Pascal Haiti sont condamnés pour avoir emporté chez eux un service de vaisselle de luxe de la présidence, estimé à 7 millions de francs. La cour d’appel confirme les peines de première instance : 2 millions de Fcfp d’amende pour l’ancien président du Pays, un million pour sa compagne.
 
 

B.P.
 

 
 

infos coronavirus