A VOIR

|

La première section sportive rugby fondée au collège Tipaerui

Publié le

Depuis la rentrée, les élèves de cinquième peuvent s'inscrire en section rugby, trois heures par semaine. Avec deux objectifs : proposer une nouvelle discipline dans le temps scolaire et emmener une génération vers le haut niveau.

Publié le 08/12/2022 à 11:20 - Mise à jour le 08/12/2022 à 14:22
Lecture 2 minutes

Depuis la rentrée, les élèves de cinquième peuvent s'inscrire en section rugby, trois heures par semaine. Avec deux objectifs : proposer une nouvelle discipline dans le temps scolaire et emmener une génération vers le haut niveau.

Jusqu’ici, les élèves de sixième pouvaient suivre des cours de rugby avec leur collège, dans la CHAR (Classe à Horaires Aménagés Rugby). Mais Tipaerui a décidé d’aller plus loin, en leur proposant une section sportive rugby en cinquième. Elle pourrait évoluer d’ici deux ans en section sportive d’excellence. Mais déjà, ces heures sur le terrain sont intégrées à leur emploi du temps… et à leurs bulletins.

“Ça compte parmi leurs notes. Ce sont des jeunes qui sont volontaires, garçons et filles. On a 18 jeunes inscrits sur 25 dans cette classe et on espère étoffer ça puisque l’an prochain ce sera ouvert aux quatrièmes puis aux troisièmes” explique Gilles Lafitte, le directeur technique de la Fédération Polynésienne de Rugby, qui assure l’un des cours au côté de l’éducateur Nicolas Ebb, tandis que l’autre est dispensé par le professeur d’EPS Jérémy Picard.

Gilles Lafitte espère la création d’un CCP (Centre de Perfectionnement Polynésien), si possible au lycée Gauguin, d’ici trois ans. Ainsi, les élèves de la section rugby pourraient approfondir leur formation à l’issue du collège. La décision sera prise par la DGEE et la Commission haut niveau de la fédération.

“C’est une filière d’accès au haut niveau : c’est un premier maillon de la chaîne qui nous doit nous amener à sortir quelques jeunes de haut niveau” espère Gilles Lafitte.

Les élèves sont entraînés alternativement par le directeur technique de la FPR, Gilles Lafitte et par les professeurs de sport Jérémy Picard et Nicolas Ebb – Photo : Mike Leyral

À 12 ans, Manaiki Arai joue dans le club de Papeete et la section du collège. “J’ai choisi le rugby parce qu’on peut courir et plaquer” confie-t-il. “Plus tard, j’aimerais bien être tireur d’élite, mais en rugby, j’aimerais jouer en troisième ligne et être sélectionné en équipe de France”.

Tous ces jeunes peuvent s’inscrire dans les écoles de rugby du fenua. Certains clubs accueillent les enfants dès cinq ans et même les îles s’y mettent, en particulier Moorea et Raiatea.

Cette génération n’aura pas l’âge pour disputer les Jeux du Pacifique, à Tahiti en 2027, où la fédération espère aligner une équipe compétitive. Mais ils devraient être opérationnels pour les Jeux suivants.