lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

Un « petit dealer » d’ice condamné à six mois de prison ferme

Publié le

Un homme de 21 ans a été condamné, ce jeudi en comparution immédiate, à 18 mois de prison dont 6 mois ferme pour trafic d’ice. Il avait été interpellé en flagrant délit mardi, dans le quartier Vaininiore, alors qu’il venait de vendre un sachet de 0,5 gramme de drogue à un client.

Publié le 12/09/2019 à 16:36 - Mise à jour le 13/09/2019 à 11:21
Lecture < 1 min.

Un homme de 21 ans a été condamné, ce jeudi en comparution immédiate, à 18 mois de prison dont 6 mois ferme pour trafic d’ice. Il avait été interpellé en flagrant délit mardi, dans le quartier Vaininiore, alors qu’il venait de vendre un sachet de 0,5 gramme de drogue à un client.

À la barre, le prévenu a expliqué qu’il dealait depuis le mois de juillet et qu’il était fourni par un boss dont il n’a donné que le prénom, « William », car il craindrait les représailles selon son avocate.

« Il vient dans le quartier. Il me donne 6 sachets et si je les vends tous, il me donne 10 000 Fcfp », a déclaré le jeune homme qui n’a reconnu avoir effectué durant sa courte « carrière » que trois transactions.

« Je ne te crois absolument pas », lui a lancé dans la foulée le procureur. « Les revendeurs d’ice minimisent car ils savent qu’ils vont aller à Nuutania », a ajouté le magistrat avant de s’adresser à nouveau au prévenu : « C’est grâce à vous, à toi, que l’on peut écouler cet ice. Tu es peut-être en bas de l’échelle, mais tu participes à ce gros trafic ». Et le procureur de requérir deux ans de prison dont un ferme.

« On vous demande une peine extrêmement sévère », a rétorqué l’avocate du jeune homme : « C’est un petit dealer de bas étage. On voit bien qu’il ne fait pas partie du milieu. Il a fait tout ça pour récupérer quelques pièces pour améliorer son quotidien ».

Au final, l’homme a écopé de six mois de prison ferme et a été écroué à la maison d’arrêt dès le rendu du jugement.

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.