samedi 10 avril 2021
A VOIR

|

Un nouveau président pour la Cour d’appel de Papeete

Publié le

Thierry Polle, qui a remplacé Régis Vouaux-Massel, en qualité de Premier Président de la Cour d’Appel de Papeete a rencontré, mercredi après-midi, le président du Pays Edouard Fritch.

Publié le 02/07/2020 à 11:30 - Mise à jour le 03/07/2020 à 16:31
Lecture < 1 min.

Thierry Polle, qui a remplacé Régis Vouaux-Massel, en qualité de Premier Président de la Cour d’Appel de Papeete a rencontré, mercredi après-midi, le président du Pays Edouard Fritch.

Le magistrat qui a exercé notamment à Lyon, Amiens, Lille, Arras et Cambrai, est arrivé en Polynésie française durant la période de confinement général. Il a connu la Polynésie dans les années 80 pendant son service militaire effectué dans la marine.

Au cours de leur entretien, le président et Thierry Polle ont évoqué la crise sanitaire et économique actuelle ainsi que les réponses apportées par le Pays et l’Etat afin d’en atténuer les effets.

Ils ont également fait un tour d’horizon des différents dossiers intéressant la justice et le droit en Polynésie française et plus particulièrement la mise en place récente du tribunal foncier, les évolutions du code de procédure civile, la création prochaine de la cité judiciaire, l’accès au droit et le registre du commerce.

(Mise à jour) Le premier président de la Cour d’Appel de Papeete a été installé lors de l’audience solennelle au Palais de justice ce vendredi.

« J’ai rendu hommage à mon prédécesseur, et de façons sincère, a déclaré Thierry Polle. Dans les dernières années, la justice polynésienne a beaucoup progressé parce que sur beaucoup de points elle avait du retard. Effectivement, il y a le problème des terres. Je me suis rendue compte que c’était un problème très sensible et important pour les Polynésiens. Et là on a apporté une réponse avec ce tribunal foncier. Avec les magistrats, il faudra continuer à améliorer le système. On a beaucoup progressé et il faudra continuer à l’améliorer pour apporter de vraies solutions à ce problème de terres si important ici. (…) je suis extrêmement heureux d’être revenu. Tout au long de ma carrière j’ai gardé cette idée derrière la tête. c’était un de mes objectifs de revenir en Polynésie, là où j’ai commencé ma carrière. »

infos coronavirus