samedi 28 novembre 2020
A VOIR

|

Un instituteur condamné pour trafic d’ice demande sa réintégration

Publié le

Un instituteur condamné à trois années de prison ferme dans le dossier dit Sarah Nui 1, portant sur un important trafic d’ice, a demandé, ce mardi devant tribunal administratif, l’annulation de sa révocation et sa réintégration. Le rapporteur public a pour sa part considéré que la sanction administrative qui lui avait été infligée était « proportionnée » au regard de ses agissements.

Publié le 20/10/2020 à 13:41 - Mise à jour le 20/10/2020 à 14:15
Lecture < 1 min.

Un instituteur condamné à trois années de prison ferme dans le dossier dit Sarah Nui 1, portant sur un important trafic d’ice, a demandé, ce mardi devant tribunal administratif, l’annulation de sa révocation et sa réintégration. Le rapporteur public a pour sa part considéré que la sanction administrative qui lui avait été infligée était « proportionnée » au regard de ses agissements.

Instituteur et coach de la fédération tahitienne de Futsal, Jacob Tutavae avait été condamné en octobre 2019 pour avoir joué le rôle de nourrice et d’intermédiaire dans un réseau de trafiquants de méthamphétamine. Cette condamnation pénale avait entraîné sa révocation de la fonction publique.

Mais, aujourd’hui, le trentenaire demande sa réintégration dans l’administration. Il avance pour sa défense que les faits qui lui sont reprochés ont été « commis en dehors du service » et qu’ils n’ont eu « aucune incidence sur l’exécution de ses fonctions ».

Un avis que ne partage pas le rapporteur public. « Ce n’est pas un fait isolé contrairement à ce qu’il soutient », a indiqué le magistrat pour qui les agissements de l’intéressé sont « incompatibles avec la fonction d’enseignant ». Le tribunal administratif rendra sa décision dans une quinzaine de jours.

infos coronavirus