lundi 26 septembre 2022
A VOIR

|

Un ancien délégué du procureur de la République condamné pour escroquerie

Publié le

Le tribunal correctionnel a condamné ce mardi 6 septembre Jacques Carrere, ex-délégué du procureur de la République, à 3 ans de prison avec sursis et 193 000 F d'amende. Dans le cadre de ses fonctions, le prévenu avait falsifié et utilisé des documents lui ayant permis de toucher, entre 2019 et 2021, environ 900 000 F d'indemnités indues.

Publié le 06/09/2022 à 15:45 - Mise à jour le 06/09/2022 à 17:20
Lecture < 1 min.

Le tribunal correctionnel a condamné ce mardi 6 septembre Jacques Carrere, ex-délégué du procureur de la République, à 3 ans de prison avec sursis et 193 000 F d'amende. Dans le cadre de ses fonctions, le prévenu avait falsifié et utilisé des documents lui ayant permis de toucher, entre 2019 et 2021, environ 900 000 F d'indemnités indues.

Entre octobre 2019 et février 2021, Jacques Carrere, alors délégué du procureur, a ajouté à ses dossiers des mesures non prescrites par le parquet, et fait facturer plusieurs fois l’exécution de missions qui ne lui étaient pas confiées. En modifiant les noms de ses collègues, il a touché près de 900 000 F durant cette période.

M. Carrere était auparavant un haut gradé de la police. En tant que délégué du procureur, il n’était pas magistrat professionnel mais collaborateur de justice. L’une des missions principales du délégué du procureur est de désengorger la justice en répondant au traitement de la petite et moyenne délinquance.

Outre la peine de prison avec sursis et l’amende, il a également été condamné à une peine de deux ans d’inéligibilité et à une interdiction d’exercer à vie. Il était déjà suspendu de son activité au début du procès.

Condamné en première instance, M. Carrere a 10 jours pour faire appel de sa condamnation.

infos coronavirus