samedi 16 janvier 2021
A VOIR

|

Trafic d’ice à Faa’a : deux nouvelles demandes de remise en liberté acceptées

Publié le

Deux frères suspects dans l'affaire d'ice de Faa'a ont vu leur demande de remise en liberté accordée ce lundi. Trois semaines et demie après le démantèlement d'un trafic d'envergure deux autres prévenus ont également été libérés dans l'attente de leur procès, le 28 janvier.

Publié le 04/01/2021 à 20:14 - Mise à jour le 04/01/2021 à 20:17
Lecture 2 minutes

Deux frères suspects dans l'affaire d'ice de Faa'a ont vu leur demande de remise en liberté accordée ce lundi. Trois semaines et demie après le démantèlement d'un trafic d'envergure deux autres prévenus ont également été libérés dans l'attente de leur procès, le 28 janvier.

L’année 2021 commence par une série de comparutions immédiates, ce lundi, au Palais de Justice de Papeete.

Parmi elles les demandes de remises en liberté de deux frères, impliqués dans le trafic d’ice démantelé à Faa’a mi-décembre. 900 grammes d’ice dissimulés dans le double fond d’une caisse en plastique, avaient été saisis à l’aéroport . L’homme qui la transportait arrivait de Los Angeles. Cette interpellation avait conduit à celles de deux femmes et cinq autres hommes, parmi lesquels, des agents de la commune.

Dans un communiqué, le procureur de la République a précisé que cette vaste opération de police judiciaire concluait une enquête préliminaire diligentée sous l’autorité du parquet de Papeete depuis septembre 2020.

Les investigations ont permis d’établir « un réseau particulièrement bien structuré ayant son siège à Faa’a », explique le procureur. Ce réseau était composé de :

  • deux commanditaires et trafiquants : l’un étant employé dans un commerce (se chargeant également de blanchir l’argent de la drogue), l’autre étant fonctionnaire municipal au sein de la commune de Faa’a.
  • une nourrice stockant pour le conditionnement aux fins de vente l’ice.
  • deux revendeurs principaux.
  • un receleur de fonds issus du trafic de stupéfiants (conjoint de l’un des deux trafiquants et également fonctionnaire de la commune de Faa’a).

C’est le train de vie élevé d’une des têtes du réseau qui a alerté les enquêteurs Un train de vie possible grâce à des importations d’ice entre 2018 et 2020 à hauteur de 1, 5 kilogramme.

Dans cette affaire, deux prévenus ont déjà été libérés à la fin du mois dernier, parmi lesquelles la mule interpellée en possession des 900 grammes d’ice. Les deux frères sortis de Nuutania ce lundi ont avoué, selon Tahiti Infos, être des revendeurs. La tête présumée de ce trafic est, quant à elle, toujours incarcérée.

Le procès des huit personnes mises en cause doit avoir lieu le 28 janvier.

infos coronavirus