fbpx
mardi 25 février 2020
A VOIR

|

Titres de propriété à Miri : la Cour de cassation annule le jugement de la cour d’appel de Papeete

Publié le

Après près de 4 années de statu quo, le dossier du lotissement Miri à Punaauia vient de connaitre une avancée. Dans une décision rendue ce jeudi à Paris, la Cour de Cassation a cassé l’arrêt rendu par la cour d’appel de Papeete en mars 2016. Le dossier sera donc de nouveau étudié par cette même juridiction.

Publié le 23/01/2020 à 10:09 - Mise à jour le 24/01/2020 à 10:44
Lecture < 1 min.

Après près de 4 années de statu quo, le dossier du lotissement Miri à Punaauia vient de connaitre une avancée. Dans une décision rendue ce jeudi à Paris, la Cour de Cassation a cassé l’arrêt rendu par la cour d’appel de Papeete en mars 2016. Le dossier sera donc de nouveau étudié par cette même juridiction.

Dans sa décision, que TNTV a pu consulter, la Cour de cassation « casse et annule » le jugement du 17 mars 2016 qui estimait « irrecevables » les revendications des consorts Pomare et « les a déboutés de l’ensemble de leurs demandes ».

Les descendants de la famille royale estiment en effet être les réels propriétaires de ces parcelles situées sur les hauteurs de Punaauia suite à une donation de 1850.

Mais la cour d’appel avait aussi débouté la partie adverse, à savoir les SCI Delano, propriétés de l’homme d’affaire Thierry Barbion, qui commercialisent les lots du lotissement.

Ces dernières demandaient à bénéficier de la prescription acquisitive pour être reconnues comme propriétaires des parcelles. Cette requête avait aussi été rejetée par la cour d’appel qui considérait que les conditions n’étaient pas « réunies » pour donner raison aux SCI Delano. Or, cette disposition vient aussi d’être cassée par la haute-juridiction.

Le dossier est donc de nouveau renvoyé devant la cour d’appel de Papeete. Mais au vu du grand nombre d’intervenants dans l’affaire, une audience ne devrait pas se tenir avant de longs mois. En attendant, le flou perdure quant à la validité des titres de propriétés  du lotissement.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X