samedi 8 août 2020
A VOIR

|

Six ans de prison ferme pour le papy qui a abusé de sa petite-nièce

Publié le

Un sordide dossier était évoqué ce mardi matin au tribunal correctionnel : celui d’un homme de 74 ans, qui, durant des années, a abusé de sa petite-nièce au domicile de celle-ci. Au cours de son procès, le septuagénaire n’a pas semblé faire preuve de remords. Il a été condamné à six années de prison.

Publié le 24/09/2019 à 14:32 - Mise à jour le 25/09/2019 à 11:47
Lecture 2 minutes

Un sordide dossier était évoqué ce mardi matin au tribunal correctionnel : celui d’un homme de 74 ans, qui, durant des années, a abusé de sa petite-nièce au domicile de celle-ci. Au cours de son procès, le septuagénaire n’a pas semblé faire preuve de remords. Il a été condamné à six années de prison.

Durant des années, il a abusé de sa petite victime, de ses 7 à ses 13 ans. Mais le septuagénaire minimise les agressions… pire, il les justifie par l’attitude de la fillette, sa petite-nièce. « C’est elle qui m’appelait et se déshabillait. Elle me provoquait. C’est pour ça que je suis tombé dans ce piège », a osé le prévenu pour tenter de justifier l’injustifiable. Des propos odieux pour l’avocate de la fillette. « C’est totalement insupportable et inacceptable d’entendre de tels faits. Comment voulez-vous croire qu’une petite fille de 6 ans puisse aguicher un monsieur de 60 ans ? Il n’y a que lui qui peut le croire » déclare maître Temanava Bambridge-Babin.

Pour éviter d’être confrontée à son agresseur, la jeune victime, traumatisée, a refusé d’assister au procès, mais ses parents étaient présents. Tous deux avaient accueilli généreusement le vieil homme en 2010 à leur domicile de Faa’a. Aujourd’hui, le père culpabilise : « C’est moi qui ait accepté qu’il vienne vivre chez nous par pitié puisque personne ne voulait de lui. Mais il a profité de ça. Il a fait des choses sur notre fille pendant qu’on n’était pas là. C’est comme si on avait emmené le loup dans la bergerie ».

Comme on pouvait s’y attendre, l’expert psychiatre a relevé chez le vieil homme des tendances pédophiles. Mais pour son avocate, c’est le désert affectif qui a jalonné la vie de son client qui peut expliquer qu’il s’en soit pris à la petite fille. « Mon client n’a jamais eu de relations sexuelles. Il a 74 ans. Cette situation de disette sexuelle a effectivement contribué et participé au passage à l’acte avec une jeune mineure » explique maître Karina Chouini.

Le vieil homme a finalement été condamné à six années de prison ferme. Il devra également verser 2 millions de Fcfp dommages et intérêts à sa jeune victime.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV