jeudi 9 avril 2020
A VOIR

|

Séquestration à Faa’a : la victime menacée d’être « exécutée et enterrée »

Publié le

C'est une affaire dont on n'avait jusqu'alors pas entendu parler : trois hommes accusés de séquestration à Faa'a ont été placés en détention provisoire ce jeudi après-midi. Durant 3 heures, ils ont violenté leur victime, sur fond de trafic d'ice, et ont à plusieurs reprises menacé de la tuer.

Publié le 13/02/2020 à 16:40 - Mise à jour le 14/02/2020 à 9:01
Lecture < 1 min.

C'est une affaire dont on n'avait jusqu'alors pas entendu parler : trois hommes accusés de séquestration à Faa'a ont été placés en détention provisoire ce jeudi après-midi. Durant 3 heures, ils ont violenté leur victime, sur fond de trafic d'ice, et ont à plusieurs reprises menacé de la tuer.

Les trois individus, dont deux frères de 22 et 35 ans, ont séquestré leur victime durant 3 heures au sein du domicile familial des deux derniers à Faa’a.

Sa faute : s’être faite avoir sur une transaction d’ice dans laquelle elle jouait les intermédiaires. Le plus jeune des frères, surnommé « Patron », et suspecté d’être à la tête d’un réseau, y aurait laissé un million de francs. Inacceptable à ses yeux.

L »intermédiaire s’est donc retrouvé otage des trois hommes durant 3 heures au cours desquelles il a été frappé mais aussi menacé à maintes reprises. « Je vais te défigurer, te couper les doigts et t’arracher les ongles« . « Je vais t’exécuter et t’enterrer », lui ont lancé ses geôliers en brandissant tenailles, revolver et cartouches.

Le captif a finalement été libéré après avoir cédé six scooters et de multiples biens à ses tortionnaires. Il s’est ensuite rendu à la gendarmerie. L’homme s’est vu délivrer 10 jours d’incapacité de travail en raison de ses blessures.

Les trois hommes, qui reconnaissent globalement les faits, devaient être jugés ce jeudi en comparution immédiate, mais ont demandé un délai pour préparer leur défense. Ils ont été écroués jusqu’à leur nouvelle comparution, prévue le 2 mars.

NDLR : cette affaire n’a aucun lien avec la séquestration qui a eu lieu au quartier Souki à Faa’a, où l’enquête est toujours en cours.

REPORTAGEJ-B. Calvas

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Coronavirus : bac, brevet, BEP… les élèves évalués via...

Une première pour une "situation exceptionnelle" : le baccalauréat et le brevet seront cette année uniquement évalués en contrôle continu en raison de l'épidémie de coronavirus, alors que nul ne sait quand une reprise des cours aura lieu. Les élèves de BEP, CAP et BTS seront aussi évalués via le contrôle continu.

Continuité pédagogique : l’école à la maison avec ou...

L’école à la maison est un défi pour les enseignants, mais aussi pour les élèves et leurs parents qui doivent s’adapter à l’enseignement à distance. Si la continuité pédagogique s’impose, la bascule numérique offre un tableau contrasté car tous les élèves ne sont pas connectés ou équipés.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV