dimanche 26 septembre 2021
A VOIR

|

Saisie de 9 kg d’ice, transportés “à l’insu” des mis en cause

Publié le

La méthamphétamine a été retrouvée dans les bagages de quatre individus, en provenance de Los Angeles, rapporte le procureur de la République dans un communiqué de presse. Alors qu'une cinquième personne s'est livrée aux enquêteurs, le procureur note la "version fantaisiste" de certains mis en cause.

Publié le 31/08/2021 à 13:35 - Mise à jour le 01/09/2021 à 13:45
Lecture 2 minutes

La méthamphétamine a été retrouvée dans les bagages de quatre individus, en provenance de Los Angeles, rapporte le procureur de la République dans un communiqué de presse. Alors qu'une cinquième personne s'est livrée aux enquêteurs, le procureur note la "version fantaisiste" de certains mis en cause.

Après la révélation de nos confrères de Polynésie 1ère sur la saisie de 9 kilos de ice, le procureur de la République a diffusé un communiqué de presse revenant sur les faits qui se sont déroulés vendredi dernier à l’aéroport de Tahiti-Faa’a. Ce jour-là, les douanes ont inspecté les bagages en soute de quatre passagers sur un vol en provenance de Los Angeles. Ils découvrent alors “9 kilogrammes d’ice conditionnés dans 26 sachets et dissimulés dans une enceinte, un rétro projecteur et 5 boîtes de chocolats”. Il s’agit de “la plus grosse saisie d’ice faite par les douaniers à l’aéroport de Tahiti-Faa’a à la descente de l’avion” selon le vice-procureur de la République, Yann Hausner.

D’abord placés en retenue douanière, les quatre individus concernés ont ensuite été placés en garde à vue par les enquêteurs de la section recherches de Papeete. Le communiqué précise cependant qu’“une cinquième personne s’est livrée le surlendemain”. Mais c’est surtout la ligne de défense des mis en cause qui a interpellé le procureur. Certains d’entre eux donnaient en effet “une version fantaisiste des faits, exposant qu’elles avaient transporté des produits stupéfiants à leur insu”.

Une version des faits peu convaincante pour les enquêteurs au vu de la quantité d’ice saisie et du mode opératoire. Ces derniers ont émis une autre hypothèse, celle que “les intéressés, de concert avec d’autres personnes non interpellées à ce jour”, prévoyaient de s’associer dans une “opération d’importation en vue de réaliser un profit substantiel”.

Les cinq individus ont été déférés au parquet ce mardi. Ils risquent d’être poursuivis pour plusieurs infractions : “association de malfaiteurs en vue de commettre des infractions à la législation sur les stupéfiants, importation, détention, transport et acquisition illicites de stupéfiants et importation en contrebande de marchandises prohibées”.

Enfin, les mis en cause encourent une peine de “10 ans d’emprisonnement, près de 900 millions de Fcfp d’amende, une amende douanière égale au minimum au montant de la valeur marchande sur le marché illicite de la drogue et la confiscation de tous leurs biens mobiliers et immobiliers”. Des réquisitions ont été prises afin de placer les trafiquants en détention provisoire.

Rédigé par

infos coronavirus