lundi 25 octobre 2021
A VOIR

|

Réseau d’ice à Taravao : 3 hommes placés en détention provisoire, 2 femmes sous contrôle judiciaire

Publié le

Dans un communiqué, le procureur de la République Hervé Leroy revient sur le démantèlement d'un réseau de trafic d'ice à Taravao.

Publié le 22/03/2021 à 9:44 - Mise à jour le 22/03/2021 à 9:44
Lecture < 1 min.

Dans un communiqué, le procureur de la République Hervé Leroy revient sur le démantèlement d'un réseau de trafic d'ice à Taravao.

Le 16 mars les gendarmes ont interpelé 7 personnes pour infractions à la législation sur les stupéfiants et recel d’infractions à la législation sur les stupéfiants.

Une enquête a permis de mettre à jour un réseau de vente d’ice et de paka à Taravao. Ce réseau a alimenté du 1er janvier 2020 au 16 mars 2021, plus d’une quarantaine de consommateurs selon le procureur. Ce réseau était composé de 3 hommes et deux femmes.

Un homme âgé de 22 ans vendait de l’ice à deux revendeurs âgés l’un de 48 ans l’autre de 20 ans, tous deux déjà condamnés pour trafic de stupéfiants, qui ensuite la distribuaient à leurs clients.

Le fournisseur écoulait entre 322g et 562g d’ice auprès de ces deux revendeurs dont l’un commercialisait également du paka, précise le procureur. Le trafic a généré plusieurs dizaines de millions de Fcfp.

Le fournisseur et l’un des deux revendeurs étaient assistés dans leur commerce de leurs compagnes, l’un de 41 ans et l’autre de 23 ans, qui profitaient également de l’argent de la drogue.

La plupart des mis en cause ont reconnu leur participation à ces faits de trafic d’ice et de paka.

Les enquêteurs ont saisi près de 3 millions de Fcfp, 7g d’ice, 1 scooter et deux voitures.

Les 5 mis en cause ont été déférés au parquet samedi. Ils sont poursuivis des chefs d’acquisition, transport, détention, cession de stupéfiants, usage illicite de stupéfiants, recel de stupéfiants.

Les 3 hommes ont été placés en détention provisoire, les 2 femmes sous contrôle judiciaire.

L’audience de comparution différée est fixée au 6 mai.

31 consommateurs d’ice ont été entendus et convoqués pour bénéficier d’une prise en charge médico-sociale au titre d’une alternative aux poursuites.

Rédigé par

infos coronavirus