jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

Putai Taae condamné à 500 000 Fcfp d’amende pour diffamation

Publié le

Le maire de Papara, Putai Taae, a été condamné ce mardi à 500 000 Fcfp d’amende pour avoir diffamé la directrice des services de sa commune. Il devra également lui verser 100 000 Fcfp de dommages et intérêts.

Publié le 22/10/2019 à 15:54 - Mise à jour le 23/10/2019 à 17:19
Lecture < 1 min.

Le maire de Papara, Putai Taae, a été condamné ce mardi à 500 000 Fcfp d’amende pour avoir diffamé la directrice des services de sa commune. Il devra également lui verser 100 000 Fcfp de dommages et intérêts.

Les condamnations judiciaires se succèdent pour Putai Taae. La semaine dernière, le tavana a été condamné par la cour d’appel à 18 mois de prison avec sursis, un million de Fcfp d’amende et 2 ans d’inéligibilité. Il lui était reproché d’avoir effectué un séjour avec son épouse aux États-Unis, voyage payé par une association dont il était président d’honneur et qui était en partie financée par des subventions communales. Putai Taae s’est pourvu en cassation, contestant cette condamnation.

Ce mardi matin, c’est pour répondre de diffamation qu’il était présent devant le tribunal correctionnel. La directrice des services de la mairie dénonçait des propos tenus par l’édile dans deux médias. Le maire avait insinué que la fonctionnaire était responsable de ses déboires et la suspectait d’œuvrer en sous-main pour son prédécesseur. Des propos diffamatoires pour la justice qui l’a donc de nouveau condamné à 500 000 Fcfp d’amende. Il devra également lui verser 100 000 Fcfp de dommages et intérêts.

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.