lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

Procès Sarah Nui 2 : Danielson pas déstabilisé, malgré les témoignages à charge

Publié le

Au palais de justice, la première semaine d’audience du procès Sarah Nui 2 vient de s’achever. Ce vendredi matin, ce sont deux hommes présentés comme des banquiers ou des collecteurs d’argent pour le compte de Maitai Danielson qui étaient à la barre.

Publié le 02/10/2020 à 16:32 - Mise à jour le 03/10/2020 à 11:38
Lecture 2 minutes

Au palais de justice, la première semaine d’audience du procès Sarah Nui 2 vient de s’achever. Ce vendredi matin, ce sont deux hommes présentés comme des banquiers ou des collecteurs d’argent pour le compte de Maitai Danielson qui étaient à la barre.

Les écoutes et témoignages compromettants s’accumulent depuis le début de la semaine contre Maitai Danielson. L’homme suspecté d’avoir été aux côtés de Tamatoa Alfonsi à la tête de ce vaste trafic international d’ice.

À la barre ce matin, des collecteurs d’argent dont Raihere Tetuanui. Cet homme dit avoir fait parvenir 2 millions de Fcfp à Maitai Danielson aux Etats-Unis après avoir subi des menaces de sa part.

« J’ai eu peur pour ma petite famille. Quand on t’envoie 5 gars, tu ne fais pas le poids. J’entendais qu’il ne fallait pas rigoler avec eux », témoigne l’homme, à la carrure pourtant imposante.

Il ajoute que Danielson lui aurait ensuite proposé d’être davantage impliqué dans le trafic : « Via Messenger, il m’a demandé si je ne voulais pas travailler dans la cour des grands. Je lui ai dit non. Je ne voulais pas de problème », raconte-t-il au tribunal.

C’est ensuite au tour de l’ex-champion de surf Heimata Carroll d’être entendu. Il est accusé d’avoir collecté plusieurs millions de Fcfp et d’avoir accueilli une mule à son arrivée à Tahiti pour le compte de Maitai Danielson, un ami d’enfance. Après son arrestation, ce dernier lui aurait également demandé de le disculper.

« Il m’a appelé pour que je le mette hors de cause, que c’était la faute de Tamatoa », explique-t-il aux juges.

« Vous avez peur de lui ? », lui demande dans la foulée le procureur. « Oui et non », répond l’ex-surfeur de haut niveau. Qui ajoute : « j’espère que ça ne cassera pas notre amitié. »

À chacune de ces prises de parole, Maitai Danielson ne bronche pas. Les montants évoqués sont bien inferieurs selon lui et résultent de dettes que les deux hommes lui devaient. « Il s’agit de 40 kilos d’ice et je n’ai rien à voir avec ça », martèle-t-il depuis le box comme au premier jour de l’enquête. Une ligne de défense qui semble pourtant chaque jour de moins en moins tenable.

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.