lundi 28 septembre 2020
A VOIR

|

Pollution : La société Aremiti condamnée en appel à verser 274 millions au Pays

Publié le

Dans une décision passée inaperçue, datée de décembre 2019, la cour d’appel a confirmé la condamnation à la société Aremiti à verser environ 274 millions de francs de dommages et intérêts au Pays. Des fûts d’huile de vidange appartenant à la compagnie avaient été découverts dans une décharge sauvage à Hitiaa

Publié le 03/02/2020 à 11:15 - Mise à jour le 04/02/2020 à 9:23
Lecture < 1 min.

Dans une décision passée inaperçue, datée de décembre 2019, la cour d’appel a confirmé la condamnation à la société Aremiti à verser environ 274 millions de francs de dommages et intérêts au Pays. Des fûts d’huile de vidange appartenant à la compagnie avaient été découverts dans une décharge sauvage à Hitiaa

La société Aremiti avait fait appel de sa condamnation prononcée en première instance en novembre 2018 car elle estimait n’avoir commis aucune faute. Mais la cour d’appel ne lui a donc pas donné raison.

Entre 2009 et 2012, Albert P. gérait en toute illégalité une décharge sauvage située sur la domaine public Pierson à Hitiaa où « de nombreux fûts et citernes de 1000 litres” avaient retrouvés.  Et certains d’entre-eux portaient la mention de la compagnie maritime.

“En donnant des huiles de vidange à un tiers sans s’assurer des conditions dans lesquelles cette huile allait être utilisée et donc en ne respectant pas son obligation de traitement des déchets à risque, la SNC Aremiti Ferry a commis une faute de nature à engager sa responsabilité », avaient considéré les magistrats du tribunal correctionnel dans leur décision, aujourd’hui confirmée par la cour d’appel. 

Albert P. et la société Aremiti devront donc verser solidairement environ 274 millions au Pays. Soit le coût du traitement des terres qui ont été polluées.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : Des guides sanitaires pour mobiliser la population...

20 guides sanitaires arpentent chaque jour les quartiers de la capitale pour sensibiliser aux mesures de précaution et protéger la population. Armés de gel désinfectant et de beaucoup de patience, ils rappellent jusqu’au domicile des personnes les plus isolées ou les plus faibles, comment éviter la propagation du coronavirus.

Thierry Delmas nommé directeur de cabinet au ministère de...

Thierry Delmas n'est plus directeur général de l'Éducation et des enseignements, mais il occupe désormais la fonction de directeur de cabinet au ministère de l'Éducation, de la modernisation de l'administration, en charge du numérique (MEA).

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV