lundi 12 avril 2021
A VOIR

|

Plus de huit kilos d’ice partent en fumée

Publié le

C’est la première fois que ce nouvel incinérateur sert à détruire de l’ice : la section de recherches de la gendarmerie en a réduit en cendres plus de 8,3 kilos ce jeudi.

Publié le 25/03/2021 à 17:32 - Mise à jour le 25/03/2021 à 17:32
Lecture < 1 min.

C’est la première fois que ce nouvel incinérateur sert à détruire de l’ice : la section de recherches de la gendarmerie en a réduit en cendres plus de 8,3 kilos ce jeudi.

« Il n’est pas possible de détruire toutes les sortes de drogues, simplement les drogues de synthèse comme la cocaïne et l’ice, pour des raisons techniques » selon le procureur général Thomas Pison.

L’incinérateur a été installé en 2020, mais il n’avait encore jamais détruit d’ice. Il sera activé une à deux fois par an, selon M. Pison. En attendant, la drogue saisie est conservée dans des lieux sécurisés, tenus secrets, tout comme l’emplacement de l’incinérateur.

Les stupéfiants ont été détruits sous l’oeil du procureur général Thomas Pison et de la colonelle Christelle Tarrolle, qui commande la section de recherches – Photo : Mike Leyral

C’est le ministère de la Justice qui l’a financé, et le procureur général assure que cet incinérateur ne produit aucune émanation nocive. Un gendarme est formé pour l’utiliser, toujours sous le contrôle de la section de recherches : chaque paquet est photographié avant d’être brûlé pendant 15 minutes. Il a donc fallu toute la matinée pour brûler ces 8,3 kilos, issus de plusieurs affaires différentes.

infos coronavirus