jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Pirae : 6 mois de prison ferme pour avoir porté des coups de tête aux mutoi

Publié le

Un homme de 20 ans a été jugé en comparution immédiate, ce jeudi après-midi, pour avoir porté des coups à deux policiers municipaux de Pirae, lundi. Les deux agents intervenaient après des plaintes du voisinage pour nuisances sonores. Le jeune homme a finalement écopé de six mois de prison ferme et dort ce soir en cellule.

Publié le 27/08/2020 à 17:16 - Mise à jour le 27/08/2020 à 17:23
Lecture < 1 min.

Un homme de 20 ans a été jugé en comparution immédiate, ce jeudi après-midi, pour avoir porté des coups à deux policiers municipaux de Pirae, lundi. Les deux agents intervenaient après des plaintes du voisinage pour nuisances sonores. Le jeune homme a finalement écopé de six mois de prison ferme et dort ce soir en cellule.

Après des plaintes du voisinage, les deux mutoi se sont invités au domicile du mis en cause pour le verbaliser. Ce qu’il n’a pas apprécié. Il s’est mis à les insulter. Suffisamment pour que les policiers décident de l’interpeller.

Mais alors qu’ils tentaient de lui passer les menottes, le prévenu a soudainement décoché des coups de tête atteignant l’arcade sourcilière du premier, et le nez du second. Résultat des courses : 8 jours d’ITT pour les deux policiers.

« C’est parti tout seul. J’étais énervé et j’avais bu du rhum. Je n’arrivais plus à respirer, l’un me tenait le cou par l’arrière », a expliqué le mis en cause pour tenter de se justifier.

Mais pour le procureur, frapper des représentants des forces de l’ordre est intolérable. « Je reviens du pays de l’ensauvagement, la métropole, et je souhaite ardemment que les valeurs que l’on a ici perdurent (…) il ne faut pas que Pirae devienne Grenoble ou Nice », a lancé le magistrat.

Le tribunal a finalement condamné le jeune homme à 12 mois de prison dont six avec sursis, « l’infraction étant particulièrement grave ». Il devra également verser 200 000 Fcfp de dommages et intérêts à chacun des deux policiers.  

infos coronavirus