lundi 12 avril 2021
A VOIR

|

Pied de paka devant l’assemblée : les faits requalifiés en « provocation à l’usage de stupéfiants »

Publié le

La cour d'appel a décidé ce jeudi matin de requalifier les faits concernant le dossier l'ex-président de l'association Tahiti Herb Culture en provocation à l'usage de stupéfiants. Un nouveau procès se tiendra.

Publié le 17/09/2020 à 9:30 - Mise à jour le 17/09/2020 à 9:37
Lecture < 1 min.

La cour d'appel a décidé ce jeudi matin de requalifier les faits concernant le dossier l'ex-président de l'association Tahiti Herb Culture en provocation à l'usage de stupéfiants. Un nouveau procès se tiendra.

La cour d’appel a requalifié les faits en provocation à l’usage de stupéfiants alors que Karl Anihia était initialement poursuivi pour détention et transport. La juridiction a également prononcé l’annulation des procès verbaux de sa garde à vue. Un nouveau procès aura donc lieu le 1er octobre.

L’avocat de Karl Anihia s’est félicité de cette décision. Il entend toujours demander la relaxe de son client estimant que faire la promotion de l’usage du cannabis thérapeutique n’entre pas dans le champ de la provocation à l’usage de stupéfiants.

Pour rappel, le 5 mars dernier, peu avant les élections municipales, l’association Tahiti Herb Culture alors présidée par Karl Anihia avait planté un pied de paka devant l’assemblée de la Polynésie pour « sensibiliser les élus » à l’usage du cannabis thérapeutique. Il avait dès le lendemain été placé en garde à vue.

infos coronavirus