samedi 28 novembre 2020
A VOIR

|

Papeete : une mère de famille saisit la justice pour obtenir la réouverture du skatepark

Publié le

Une mère de famille a d’elle-même saisi le tribunal administratif en référé pour réclamer la réouverture du skatepark de Tipaerui, aujourd’hui fermé en raison de la crise sanitaire. Elle estime que cette mesure, qui prive les jeunes « d’un dérivatif indispensable à leur équilibre », est « totalement injustifiée ».

Publié le 20/10/2020 à 14:46 - Mise à jour le 20/10/2020 à 16:22
Lecture < 1 min.

Une mère de famille a d’elle-même saisi le tribunal administratif en référé pour réclamer la réouverture du skatepark de Tipaerui, aujourd’hui fermé en raison de la crise sanitaire. Elle estime que cette mesure, qui prive les jeunes « d’un dérivatif indispensable à leur équilibre », est « totalement injustifiée ».

En préambule de son recours, la requérante, mère de deux enfants de 13 et 19 ans, indique qu’en cette période de crise sanitaire « les adolescents (…) sont soumis à des contraintes difficilement supportables (…) qui entravent leur développement normal ».

Elle regrette donc que le skatepark de Tipaerui, à Papeete, soit désormais incessible, « suite à des décisions inexplicables et surtout illégales des autorités », écrit-elle.

Elle estime qu’il s’agit d’une « violation de la loi manifeste si l’on considère qu’il s’agit d’une mesure discriminatoire contre le sport des jeunes ».

Pour appuyer sa démonstration elle souligne que la promenade de To’ata est, elle, restée ouverte « alors même que les personnes sont beaucoup plus en contact (….) que sur un skate board ».

« Priver plus longtemps les jeunes d’un dérivatif indispensable à leur équilibre et de la pratique d’une activité saine, qui leur évite de s’adonner à des activités moins recommandables -drogue, rencontres néfastes, addiction à Internet-, est totalement injustifié » », conclut-elle.

Sa demande concerne le skate-park de Tipaerui mais aussi le parking du spot de surf de la Papenoo, lui aussi fermé. Le tribunal administratif étudiera sa requête, ce mercredi.

infos coronavirus