mardi 26 octobre 2021
A VOIR

|

« On peut skater à Arue mais pas à Auae »

Publié le

Le référé déposé par une mère de famille pour obtenir la réouverture du skate-park de Auae à Papeete, fermé en raison de la crise sanitaire, mais aussi du parking menant au spot de surf de la Papenoo, a été étudié ce mercredi matin au tribunal administratif. Anne-Sophie Balcon estime que ces fermetures sont injustifiées alors que d’autres lieux continuent d’accueillir des sportifs.

Publié le 21/10/2020 à 16:20 - Mise à jour le 22/10/2020 à 9:48
Lecture < 1 min.

Le référé déposé par une mère de famille pour obtenir la réouverture du skate-park de Auae à Papeete, fermé en raison de la crise sanitaire, mais aussi du parking menant au spot de surf de la Papenoo, a été étudié ce mercredi matin au tribunal administratif. Anne-Sophie Balcon estime que ces fermetures sont injustifiées alors que d’autres lieux continuent d’accueillir des sportifs.

Cette mère de deux enfants a plaidé elle-même sa cause devant le juge des référés. “On peut skater au skatepark de Arue, qui dépend de la mairie, mais pas à celui de Auae -qui est du ressort de l’IJSPF, NDLR- (…) Mes enfants font du MMA sans aucun soucis et au skate-park on se cache derrière le Covid”, a-t-elle entre autres déclaré.

Elle s’est également longuement arrêtée sur la fermeture du parking menant au spot de Papenoo. « On est dans un monde de surf et on a le sentiment que les institutions nous empêchent de faire du sport », a-t-elle dit.

Lire aussi – Papeete : une mère de famille saisit la justice pour obtenir la réouverture du skatepark

Le directeur de l’IJSPF, présent a l’audience, a indiqué sur ce point que cette fermeture était due au fait que l’agent qui sécurisait les lieux est désormais mobilisé sur un autre poste. Mais il a ajouté qu’une convention allait bientôt être signée avec la commune de Hitia’a pour que celle-ci ait à l’avenir la gestion du site.

L’avocat de l’IJSPF a quant à lui estimé que la requête de la mère de famille était « irrecevable » en raison de plusieurs problèmes de droit. Sur le fond, il a en outre considéré que la fermeture du skate-park était justifiée au regard de la propagation du virus . “On est dans un cas bien plus grave ici qu’en métropole en terme d’incidence”, a-t-il souligné.

Le juge des référés rendra sa décision ce jeudi.

Rédigé par

infos coronavirus