dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Navire échoué à Marutea : l’armateur va devoir payer près d’un milliard au Pays

Publié le

Le juge des référés du tribunal administratif de Polynésie a condamné, ce mardi, le propriétaire du navire Sheng Long Yu, qui s’était échoué sur l’atoll de Marutea Nord en 2017, à verser à la Polynésie la somme de 975 millions de Fcfp. L’intéressé n’avait pas respecté l’obligation de nettoyer les lieux et de retirer l’épave.

Publié le 25/08/2020 à 17:12 - Mise à jour le 25/08/2020 à 19:01
Lecture < 1 min.

Le juge des référés du tribunal administratif de Polynésie a condamné, ce mardi, le propriétaire du navire Sheng Long Yu, qui s’était échoué sur l’atoll de Marutea Nord en 2017, à verser à la Polynésie la somme de 975 millions de Fcfp. L’intéressé n’avait pas respecté l’obligation de nettoyer les lieux et de retirer l’épave.

La note est salée pour le propriétaire du navire taiwanais Sheng Long Yu 21 qui s’était échoué en novembre 2017 sur le récif extérieur de Marutea Nord.

En décembre 2017, le tribunal administratif l’avait enjoint à « prendre toutes les mesures nécessaires à la prévention de la pollution susceptible d’être causée par les hydrocarbures, les fluides frigorifiques, et tous autres produits nocifs présents à l’intérieur de l’épave ». Mais aussi à retirer celle-ci sous astreinte de 500 000 Fcfp par jour de retard.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Or, le tribunal a constaté que le propriétaire du navire « n’a pris aucune mesure pour exécuter l’ordonnance ».

L’armateur taiwanais est donc condamné à verser au Pays « la somme de de 490 000 000 Fcfp pour la période du 20 décembre 2017 au 25 août 2020 et la somme de 485 000 000 Fcfp pour la période du 30 décembre 2017 au 25 août 2020 ». Soit près d’un milliard au total.

> (Re)voir notre reportage sur le Sheng Long Yu 21

Pour rappel : le pays a dépêché ces derniers mois des équipes spécialisées sur l’atoll pour dépolluer le navire.

Son propriétaire a encore la possibilité de faire appel de la décision du tribunal.

infos coronavirus

Malgré la Covid, forte affluence au marché de Papeete le dimanche

Alors que les bars, discothèques et salles de sport sont fermés et les animations commerciales en plein air interdites, le marché de Papeete, lui, était encore bondé ce dimanche. La direction a renforcé son dispositif afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais il reste difficile de faire respecter la distanciation sociale en raison de l'affluence...

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :