samedi 27 novembre 2021
A VOIR

|

Municipales de Arue : menace d’inéligibilité pour deux colistières de Teura Iriti

Publié le

Le rapporteur public du Conseil d'Etat a demandé l'annulation des élections municipales de Arue, mais aussi l'inéligibilité de la deuxième adjointe au maire et d'une ancienne inscrite sur la liste de Teura Iriti, a rapporté jeudi Tahiti Infos. Les deux colistières auraient joué un rôle dans le dépôt des 115 procurations irrégulières, à l'origine de l'annulation des élections de la commune.

Publié le 15/10/2021 à 11:44 - Mise à jour le 15/10/2021 à 11:44
Lecture < 1 min.

Le rapporteur public du Conseil d'Etat a demandé l'annulation des élections municipales de Arue, mais aussi l'inéligibilité de la deuxième adjointe au maire et d'une ancienne inscrite sur la liste de Teura Iriti, a rapporté jeudi Tahiti Infos. Les deux colistières auraient joué un rôle dans le dépôt des 115 procurations irrégulières, à l'origine de l'annulation des élections de la commune.

En juin 2020, l’ex-maire de Arue, désormais élu du Tapura, Philip Schyle, avait déposé un recours contre les dernières élections municipales de la commune. Lors de ces élections, c’est Teura Iriti, représentante du parti orange, qui avait été élue avec 79 voix d’avance. Philip Schyle dénonçait des procurations massives frauduleuses.

En février cette année, le tribunal administratif de Papeete a tranché et demandé l’annulation des résultats des élections municipales de Arue. Un nouveau vote devait – et doit toujours – être organisé, Teura Iriti restant éligible. Car le juge des élections avait indiqué qu’il n’était pas “établi par les pièces du dossier soumis au tribunal que l’accomplissement des manœuvres ayant eu pour effet de porter atteinte à la sincérité du scrutin soit personnellement imputable à Mme Iriti ou à un des élus de sa liste”.

L’affaire a néanmoins été portée par l’ancien maire de Arue devant le Conseil d’Etat. Le rapporteur public a ainsi demandé mercredi l’inéligibilité de Yolande Bennett, actuellement deuxième adjointe au maire, et d’une seconde personne, inscrite sur la liste de Teura Iriti lors du premier tour avant de se rallier à celle de Jacky Bryant lors du second tour. La décision du Conseil d’Etat devrait être rendue sous deux semaines.

infos coronavirus