mercredi 4 août 2021
A VOIR

|

Mahina : 6 ans de prison ferme pour le chauffard qui avait fauché une cycliste

Publié le

Le chauffard qui avait percuté une jeune cycliste le 23 août à Mahina a été condamné, ce jeudi, à 6 années de prison ferme. Il avait fauché la jeune femme alors qu'il était ivre et sous l'influence du paka. La victime sera prochainement evasanée en métropole.

Publié le 15/10/2020 à 16:28 - Mise à jour le 15/10/2020 à 16:29
Lecture < 1 min.

Le chauffard qui avait percuté une jeune cycliste le 23 août à Mahina a été condamné, ce jeudi, à 6 années de prison ferme. Il avait fauché la jeune femme alors qu'il était ivre et sous l'influence du paka. La victime sera prochainement evasanée en métropole.

L’homme de 28 ans avait passé la nuit à enfiler bières et verres de whisky au point d’afficher un taux d’alcoolémie de 2,28 grammes par litre d’air expiré au moment de l’accident. Il circulait en outre à 120 km/h et n’était pas titulaire du permis de conduire.

Sa victime, une jeune triathlète prometteuse de 24 ans, souffrait d’un traumatisme crânien et de très nombreuses fractures. Son pronostic vital a été engagé durant une longue période.

Si aujourd’hui ce n’est heureusement plus le cas, elle est toujours hospitalisée au CHPF et devrait être evasanee dans les mois à venir en métropole pour y subir de lourdes interventions chirurgicales.

“Aujourd’hui elle est totalement invalide. Elle devrait passer au minimum un an en métropole mais sans avoir la certitude de récupérer l’usage de ses membres, principalement ses bras. C’est quelque chose qui la détruit “, a indiqué son avocate à l’audience. Dernier à prendre la parole, le prévenu s’est adressé à la famille de la jeune femme : “même si je sais que mes mots ne changeront rien, je suis sincèrement désolé. J’aurais souhaité être à la place de votre fille. J’assumerai les conséquences”.

Il a ensuite regagné la maison d’arrêt pour commencer à y purger sa peine. Une expertise médicale a été ordonnée par le tribunal pour chiffrer les dommages et intérêts qu’il devra verser à la victime. Au vu de la peine infligée, l’avocate du chauffard fera appel du jugement.

infos coronavirus