lundi 30 novembre 2020
A VOIR

|

Les agresseurs du Tiki d’Or ont été arrêtés, puis écroués

Publié le

Les deux hommes qui ont agressé, le 11 octobre dernier, le gérant du Tiki d'Or et une cliente, ont été arrêtés en fin de semaine, puis mis en examen et écroués samedi.

Publié le 18/10/2020 à 16:24 - Mise à jour le 19/10/2020 à 10:36
Lecture < 1 min.

Les deux hommes qui ont agressé, le 11 octobre dernier, le gérant du Tiki d'Or et une cliente, ont été arrêtés en fin de semaine, puis mis en examen et écroués samedi.

Les faits remontent au dimanche 11 octobre, aux alentours de 3 heures du matin. A la fermeture du bar le Tiki d’Or, à Papeete, deux hommes s’en prennent au gérant du bar et une cliente.

Après avoir grièvement agressé leurs victimes et abusé sexuellement de la cliente, ils sont repartis avec la caisse du bar, qui contenait 80.000 Fcfp.

Selon des informations recueillies par nos confrères de Tahiti Infos, les deux individus ont été interpellés en fin de semaine par la DSP.

Placés en garde à vue, puis déférés samedi au parquet, ils ont tous les deux été mis en examen pour viol en réunion et vol avec violence ayant conduit à une ITT de plus de 8 jours. Le juge des libertés et de la détention les a placés en détention provisoire.

infos coronavirus

Malgré la Covid, forte affluence au marché de Papeete le dimanche

Alors que les bars, discothèques et salles de sport sont fermés et les animations commerciales en plein air interdites, le marché de Papeete, lui, était encore bondé ce dimanche. La direction a renforcé son dispositif afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais il reste difficile de faire respecter la distanciation sociale en raison de l'affluence...

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :