vendredi 20 mai 2022
A VOIR

|

Le procès des policiers bagarreurs de Moorea renvoyé au 8 novembre

Publié le

Le 26 juin dernier, deux policiers municipaux de Papeete ont été impliqués dans une rixe sur le quai de Vaiare à Moorea. Les deux agents ainsi qu'un troisième individu avaient ensuite été déférés devant le procureur en octobre dernier.

Publié le 22/03/2022 à 15:19 - Mise à jour le 23/03/2022 à 12:06
Lecture < 1 min.

Le 26 juin dernier, deux policiers municipaux de Papeete ont été impliqués dans une rixe sur le quai de Vaiare à Moorea. Les deux agents ainsi qu'un troisième individu avaient ensuite été déférés devant le procureur en octobre dernier.

Le procès devait se tenir ce mardi matin, mais l’un des avocats de la défense a demandé un renvoi car les “victimes” n’étaient pas présentes et de surcroit, parmi elles figurent les deux individus qui ont provoqué la bagarre.

“Il s’agit en fait d’une bagarre entre un groupe de policiers municipaux et deux personnes qui se trouvent pour l’un être un détenu en permission et pour l’autre, être un ex-détenu”, explique Me Sylvain Fromaigeat, avocat d’un des prévenus et à l’origine de la demande de renvoi du procès.

Lire aussi : Les policiers bagarreurs de Moorea déférés devant le parquet

“Et dans un a priori assez peu compréhensible, le parquet a considéré que les policiers municipaux étaient les auteurs responsables de la rixe et que les deux personnes — qui se trouvaient être un détenu et un ancien qui venait d’être libéré — étaient considérés comme des victimes. Or, ce sont des violences réciproques. La personne qui est incarcérée et celle qui venait d’être libérée, ce sont elles qui ont porté les premiers coups”, estime l’avocat. “Et dans ce contexte, habituellement, tout le monde est convoqué devant le tribunal pour s’expliquer et il n’y a pas d’a priori sur ceux qui doivent être considérés davantage comme victime ou comme auteur”

La cour a fait droit à la demande de Me Fromaigeat. Le procès a ainsi été renvoyé au 8 novembre.

infos coronavirus