samedi 16 janvier 2021
A VOIR

|

Le président du tribunal administratif sur le départ

Publié le

Le président du tribunal administratif, Jean-Yves Tallec, s’apprête à quitter la Polynésie après sept années de bons et loyaux services.

Publié le 21/07/2020 à 15:16 - Mise à jour le 21/07/2020 à 15:16
Lecture < 1 min.

Le président du tribunal administratif, Jean-Yves Tallec, s’apprête à quitter la Polynésie après sept années de bons et loyaux services.

Avant son départ, il a dressé ce matin le dernier bilan de sa juridiction. Une juridiction qualifiée d’efficace et de modernisée.

En moyenne, un dossier est traité en 3 mois et 29 jours en Polynésie contre environ 11 mois au niveau national. En 7 ans, le tribunal administratif a ainsi rendu pas moins de 4 500 décisions, dont des dossiers qui ont fait du bruit, comme l’éviction jugée illégale de l’ancien directeur du CHPF, la condamnation de l’État à verser des indemnités à des détenus de Nuutania en raison de leurs conditions de détention, ou encore les multiples contentieux relatifs à l’indemnisation des victimes des essais nucléaires.

Lire aussi > Le tribunal administratif de Papeete dresse son bilan 2019

Son président retiendra aussi les spécificités propres à la Polynésie auxquelles les magistrats administratifs doivent s’adapter. « Nous avons un droit local qui est tout à fait dérogatoire, par rapport à ce qui se passe ailleurs. Nous avons des décisions ou des affaires que l’on trouve nulle part ailleurs, mais au-delà de l’aspect évidemment strictement professionnel, il y a quand même un aspect humain qui est tout à fait inoubliable et incomparable. (…) Conformément à la tradition, j’espère avoir l’occasion, avant mon départ effectif, d’aller jeter une couronne dans le lagon pour revenir un jour » a déclaré Jean-Yves Tallec.

infos coronavirus