lundi 16 mai 2022
A VOIR

|

Le Docteur Théron interdit d’exercice à partir du 15 juin 2022

Publié le

Une décision de la chambre disciplinaire de première instance de l'Ordre des médecins qui fait suite à une plainte du Pays déposée l'an dernier pour pratique de médecin foraine.

Publié le 24/03/2022 à 11:33 - Mise à jour le 24/03/2022 à 17:39
Lecture 2 minutes

Une décision de la chambre disciplinaire de première instance de l'Ordre des médecins qui fait suite à une plainte du Pays déposée l'an dernier pour pratique de médecin foraine.

La chambre disciplinaire de première instance de l’Ordre des médecins a rendu sa décision : le Dr Théron est interdit d’exercice de la médecine pour trois ans, dont deux avec sursis. Une information révélée par nos confrères de la Dépêche de Tahiti. La sanction “prendra effet le 15 juin 2022 à 0 heures et cessera de produire effet le 15 juin 2023 à 24 heures”, indique la décision de justice. 22 points motivent cette interdiction dont le non-respect de la déontologie et de l’obligation de prudence. Par ailleurs, “il ressort des pièces versées que le Dr Théron a tenu des propos outranciers qui ne sauraient relever ni de la controverse scientifique, ni de la liberté d’expression, ainsi que des propos menaçants à l’égard du ministre de la santé, du vice-président du conseil de l’ordre des médecins et de l’autorité ordinale”, faisant preuve ainsi “d’un comportement de nature à déconsidérer la profession qu’il exerce”, estime la chambre disciplinaire.

Ancien médecin de la santé publique à la retraite depuis 2020, le Dr Théron exerce désormais en tant que médecin libéral non conventionné. En Polynésie, il est connu pour appliquer la méthode controversée du docteur Raoult à base d’ivermectine notamment pour soigner ses patients atteints de la covid.

La décision de la chambre disciplinaire fait suite à une plainte déposée par le Pays le 8 janvier 2021 pour pratique de médecine foraine. “Le Dr Théron a la possibilité de faire appel dans un délai de deux mois”, indique la chambre.

Interviewé par Tahiti Nui Télévision cet après-midi, Jean-Paul Théron confie avoir pris connaissance de cette sanction par le biais de son avocat et par la presse. “Je ne savais en réalité même pas que j’étais jugé”, déclare-t-il, pointant du doigt “une plainte du président Fritch, qui devrait avoir honte”.

“J’ai suivi des dizaines de milliers de gens depuis 40 ans et je voudrais leur assurer que je ne suis pas en interdiction d’exercice”, assure le taote. Sur un ton calme, le médecin compte bien “demander la dissolution de l’ordre des médecins en Polynésie française”. “J’espère que ça sera le cas, on travaillera pour la dissoudre”.

Plutôt que de faire appel de la décision de la chambre, Dr Théron dit plutôt vouloir “demander l’annulation”. Il va même jusqu’à demander que “Mr Fritch soit sanctionner de sa gestion de la crise sanitaire depuis deux ans, avec son gouvernement”.

En septembre 2021, un huissier de justice s’était rendu à son domicile pour lui signifier le dépôt de plainte. Le Dr Théron lui aurait alors lancé un plateau et divers objets, blessant l’huissier. Le Dr Théron sera jugé pour cette affaire le 27 mai prochain, un procès déjà renvoyé deux fois.

infos coronavirus