jeudi 13 août 2020
A VOIR

|

L’auteur de la folle course poursuite entre Mahina et Papeete de nouveau devant les juges

Publié le

L’individu qui s’était lancé dans une folle course poursuite le 28 novembre 2019 tentant de semer les gendarmes de Mahina et Arue, les polices municipales de Arue, Pirae et Papeete ainsi que la DSP, a été de nouveau convoqué devant les juges jeudi après-midi. Condamné à 3 ans de prison dont 1 an avec sursis en janvier 2020 pour la course-poursuite, il comparaissait cette fois pour une affaire de chèques volés, celle-là même qui l’avait conduit à fuir le 28 novembre 2019 lorsque les gendarmes voulaient le contrôler.

Publié le 26/06/2020 à 9:59 - Mise à jour le 26/06/2020 à 10:00
Lecture 2 minutes

L’individu qui s’était lancé dans une folle course poursuite le 28 novembre 2019 tentant de semer les gendarmes de Mahina et Arue, les polices municipales de Arue, Pirae et Papeete ainsi que la DSP, a été de nouveau convoqué devant les juges jeudi après-midi. Condamné à 3 ans de prison dont 1 an avec sursis en janvier 2020 pour la course-poursuite, il comparaissait cette fois pour une affaire de chèques volés, celle-là même qui l’avait conduit à fuir le 28 novembre 2019 lorsque les gendarmes voulaient le contrôler.

Efféminé, de forte corpulence et souvent vêtu de rouge, Frédéric R. ne passe plus inaperçu au palais de justice. Certains avocats l’ont même affublé du sobriqué : « Fast and Furious », référence aux événements du 29 novembre 2019.

Lire aussi – Papeete : une voiture force un barrage de police

Le jeudi 25 juin à 14 heures, il arrive au tribunal escorté par des gendarmes. Il lui reste un an de prison à purgé pour les faits de novembre 2019. Mais cet après-midi là il n’est pas seul, assis à côté de lui dans la petite salle d’audience, il y un jeune homme tout juste majeur et sa grande sœur. Ces deux personnes sont les complices de Frédéric R. De janvier à novembre 2019 les trois individus ont dérobé plusieurs chéquiers et les ont utilisés frauduleusement. Il y aurait une soixantaine de victime, des propriétaires des chéquiers volés aux commerçants qui se sont vu délivrer des chèques falsifiés. Le montant du préjudice financier n’a pas encore été évalué. L’avocate de permanence qui a été saisie au début de l’audience a logiquement demandé un renvoi de l’affaire afin de pouvoir l’étudier.

Des personnes connues de la justice

Les trois individus impliqués dans cette affaire de chèques volés sont déjà connus de la justice. Le jeune homme tout d’abord a déjà 4 condamnations à son casier judiciaire pour des faits de vol alors qu’il était mineur. Considéré comme complice dans cette affaire, il aurait été influencé par Frédéric R. pour voler et utiliser les chèques falsifiés. Sa grande sœur, mère de trois enfants et ouvrière agricole a exprimé des regrets lorsque le président lui a donné la parole. Tout en sanglotant, elle a demandé pardon aux victimes : « Je regrette vraiment ce que j’ai fait. Je l’ai fait sans penser aux conséquences. J’ai fait ça pour mes enfants. Je vais tout faire pour rembourser… s’il vous plait je ne veux pas qu’on me prenne mes enfants ». Quant à Frédéric R. il compte déjà 6 condamnations à son casier judiciaire, principalement des délits routiers, de la consommation de produit stupéfiant et les faits de novembre 2019. Lui aussi a demandé pardon aux victimes et s’engage à rembourser les victimes.

Le procès a été renvoyé au 16 juillet 2020 à 14 heures. Frédéric R. reste à Nuutania jusqu’à ce nouveau procès quant à ses deux coprévenus ils ont été placés sous contrôle judiciaire stricte, à savoir : obligation de se présenter chaque semaine à la gendarmerie de Faa’a, interdiction de quitter l’île de Tahiti, interdiction d’entrer en contacte avec les victimes et enfin interdiction de se rendre sur les lieux où ils ont commis leurs méfaits.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Gaz de Tahiti : les zones de stockage sous...

Le stockage de gaz et d’hydrocarbures à Motu Uta répond à une surveillance stricte. La double explosion survenue à Beyrouth la semaine dernière a interpellé les Polynésiens sur le risque d’accident d’industriel. Nous avons pu accéder au dépôt de Gaz de Tahiti . Dans cette zone très réglementée, des systèmes de détection de gaz ou de flammes sont installés tout autour des installations.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV