dimanche 26 juin 2022
A VOIR

|

Ice : des peines de 1 à 6 ans de prison ferme pour 7 prévenus

Publié le

Au tribunal de Papeete ce lundi après-midi a été rendu le délibéré du procès des 7 prévenus jugés vendredi dernier pour trafic d’ice. Parmi eux, figurent l’ancien meneur du groupe de danse All In One, Manava Akau, le champion de France de boxe amateur, Ariitea Putoa ou encore Fred Garbutt qui a déjà été cité dans de nombreux dossiers de trafic d’ice entre les États-Unis et Tahiti. Ils ont été condamnés à des peines allant de 1 an à 6 ans de prison ferme.

Publié le 30/05/2022 à 17:25 - Mise à jour le 30/05/2022 à 19:29
Lecture 2 minutes

Au tribunal de Papeete ce lundi après-midi a été rendu le délibéré du procès des 7 prévenus jugés vendredi dernier pour trafic d’ice. Parmi eux, figurent l’ancien meneur du groupe de danse All In One, Manava Akau, le champion de France de boxe amateur, Ariitea Putoa ou encore Fred Garbutt qui a déjà été cité dans de nombreux dossiers de trafic d’ice entre les États-Unis et Tahiti. Ils ont été condamnés à des peines allant de 1 an à 6 ans de prison ferme.

La cour a suivi strictement les réquisitions du procureur de la République. Elle a prononcé des peines de 1 an à 6 ans de prison ferme, selon le niveau d’implication des 7 prévenus. L’appât du gain a été leur principale motivation. Le trafic aurait généré des bénéfices estimés à plusieurs dizaines de millions de Fcfp. Pour leurs avocats, l’objectif est surtout de les aider à se réinsérer.

“Généralement, on essaie de comprendre d’où ils sont partis, pourquoi ils en sont arrivés là et qu’est-ce qu’on pourrait mettre en place“, explique Me Teremoana Hellec, avocat d’un des prévenus. “Ça peut être par exemple, comme solution, d’essayer au moins de s’inscrire au Sefi (Service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelle NDLR), d’essayer de faire des formations, ou pour quelqu’un qui est consommateur, de l’orienter vers un centre de désintoxication, de les orienter vers les Eglises pour signer la croix bleue, vers des associations, etc. Ça c’est le travail un peu social. Après le travail juridique qui va être derrière pour l’avocat, ça va être d’expliquer déjà, d’essayer de faire comprendre à son client ce qu’il risque, le parcours qui est le sien à l’issue de la condamnation”.

Cependant pour 3 des 7 prévenus, la suite de ce dossier pourrait être plus complexe. En effet, Manava Akau considéré comme le cerveau de cette affaire, a été mis en examen dans le dossier d’importation de 21 kg d’Ice via un paquebot de croisière en mars dernier ; Fred Garbutt a quant à lui été cité dans de nombreux dossiers déjà jugés ou toujours en cours d’instruction et enfin, Ariitea Putoa ferait également l’objet d’investigations dans d’autres dossiers de stupéfiants. Leurs avocats avaient soulevé des exceptions de nullité à cause des procédures parallèles. Certains de leurs avocats ont d’ores et déjà annoncé qu’ils saisiront la cour d’appel. Ils estiment que pour une bonne administration de la justice, il serait préférable de juger leurs clients une seule fois pour leur participation au trafic de stupéfiants en Polynésie sur la période visée par toutes les procédures.

infos coronavirus