jeudi 26 mai 2022
A VOIR

|

Ice : 4 ans ferme pour la mamie récidiviste

Publié le

Une femme de 53 ans a été jugée lundi en audience de comparution immédiate à délai différé, pour avoir acheté aux Etats Unis et tenté d'importer en Polynésie, 777 grammes d'Ice dissimulés dans une friteuse. Cette dame avait déjà été condamnée le 16 août 2021 pour avoir importé 27 grammes d'Ice cachés dans une lampe solaire.

Publié le 12/04/2022 à 9:36 - Mise à jour le 12/04/2022 à 9:37
Lecture 3 minutes

Une femme de 53 ans a été jugée lundi en audience de comparution immédiate à délai différé, pour avoir acheté aux Etats Unis et tenté d'importer en Polynésie, 777 grammes d'Ice dissimulés dans une friteuse. Cette dame avait déjà été condamnée le 16 août 2021 pour avoir importé 27 grammes d'Ice cachés dans une lampe solaire.

C’est entourée de ses frères et soeurs, son fils cadet et son nouveau compagnon que la prévenue s’est présentée à l’audience. Tremblante au moment de s’avancer vers la barre, elle a commencé par raconter ses déboires : la condamnation de son fils aîné dans l’affaire Sarah Nui, ses difficultés financières, sa rupture sentimentale et la résurgence d’un traumatisme d’enfance.

C’est en tentant d’oublier ses soucis qu’elle aurait goûté pour la première fois de l’ice, lors d’une sortie avec des amis. Face aux juges ce lundi, la prévenue a déclaré : “j’ai plané, j’étais bien, j’ai effacé tous mes soucis”. Avant de préciser que ce n’était arrivé que deux fois, au mois de juin 2021.

Elle achète 800g d’Ice aux Etats Unis

Deux mois plus tard, en août, elle s’est rendue aux Etats-Unis pour acheter du matériel servant à son activité de restauratrice. Sans avoir pu donner d’explications précises aux enquêteurs et aux juges sur ses motivations, elle dit s’être rendue à Venice Beach où elle a facilement trouvé un fournisseur de méthamphétamine.

Là, la mère de famille a acheté une once d’ice à 500 dollars, soit près de 27 grammes. Le dealer lui aurait montré comment les conditionner pour tromper le flaire des chiens policiers et lui aurait conseillé de cacher la drogue dans une lampe solaire.

Le lendemain elle aurait acheté 2 pounds supplémentaires pour 4 500 dollars, soit un peu plus de 700 grammes. Le même dealer l’aurait aidé à conditionner la drogue et à la cacher, cette fois, dans une friteuse pour la grande restauration. La friteuse a ensuite été envoyée chez un transitaire américain avec le reste du matériel acheté pour l’activité de restauration.

Condamnée à 2 ans de prison 8 millions d’amende

C’est sans avoir fait expédier le matériel envoyé chez le transitaire, que la femme a pris son vol de retour. Elle transportait en revanche dans ses bagages les 27 grammes d’Ice cachés dans une lampe solaire. Arrivée à Tahiti, elle a été arrêtée par la douane.

Jugée en comparution immédiate le 16 août 2021 elle a été condamnée à 2 ans de prison dont 6 mois avec sursis. Elle a également été condamnée à payer une amende de 8,1 millions Fcp. Elle a effectué 5 mois de détention à Nuutania avant d’être placée sous bracelet électronique.

Au mois de février de cette année elle a de nouveau été inquiétée par la justice. Le service des douanes a demandé au transitaire américain d’expédier le matériel de restauration que la quinquagénaire avait acheté lors de son voyage. Les douaniers ont alors retrouvé la drogue dissimulée dans la friteuse.

“Elle savait très bien ce qu’elle faisait”

Durant son audition par les juges, la dame a déclaré : “je connais les ravages de l’Ice en Polynésie, mais à ce moment-là, je n’étais plus moi même”.

Pour le procureur de la République : “elle savait très bien ce qu’elle faisait” et surtout, “à aucun moment elle n’a évoqué les 777 grammes dans la friteuse”.

Son avocat, Me Bennouar a pointé du doigt les quelques faiblesses du dossier pour tenter de réduire la peine que pourrait lui infliger la cour. Des arguments dont les juges ont tenu compte. La quinquagénaire a été condamnée à 4 ans de prison ferme avec mandat de dépôt différé, elle aura le temps de voir son mootua de 15 mois avec de se rendre à nouveau au centre de détention pour y purger sa nouvelle peine.

La cour a acceptée la confusion de cette peine avec la précédente. Elle a également rejeté la saisie de sa maison, mais l’a condamnée à payer une amende douanière de 211 millions Fcp, soit la quantité d’Ice achetée multiplié par sa valeur marchande en Polynésie soit 300 000 Fcp le gramme.

infos coronavirus