jeudi 26 mai 2022
A VOIR

|

Huit mois ferme pour avoir frappé et volé le jeune retrouvé dans un caniveau à Tiarei

Publié le

Justice dans l'affaire du jeune homme casqué retrouvé mort dans un caniveau à Tiarei, en janvier dernier. L'homme qui l'avait rué de coups quelques heures avant son accident vient d'être condamné à 8 mois de prison pour vol avec violence et rébellion.

Publié le 09/05/2022 à 17:44 - Mise à jour le 10/05/2022 à 13:57
Lecture < 1 min.

Justice dans l'affaire du jeune homme casqué retrouvé mort dans un caniveau à Tiarei, en janvier dernier. L'homme qui l'avait rué de coups quelques heures avant son accident vient d'être condamné à 8 mois de prison pour vol avec violence et rébellion.

Souvenez-vous, c’était en janvier dernier. Un jeune homme casqué avait été retrouvé sans vie dans un caniveau, à Tiarei. Au moment des faits, aucune trace de son deux-roues. Une vidéo relayée sur les réseaux sociaux et montrant l’homme se faire ruer de coups par un autre jeune était ensuite venue remettre en question la thèse de l’accident mortel. Les résultats de l’autopsie avaient finalement permis de constater que le décès du scootériste était dû à un choc très violent avec un autre véhicule.

Mais l’auteur des coups que l’on aperçoit sur la vidéo n’a pour autant pas échappé à la justice. Recherché depuis plusieurs mois, c’est seulement samedi dernier que les gendarmes ont interpellé l’homme… déjà bien connu des services de police, avec plus de 10 condamnations pour vols à son actif.

Lire aussi : Accident à Tiarei : la famille du jeune homme décédé dans l’incompréhension

Âgé de 27 ans, l’homme avait profité de sa rixe avec le jeune scootériste pour voler son sac et tenter de dérober son deux-roues. C’est pour ces faits ainsi que pour outrage envers les gendarmes lors de son arrestation samedi que le prévenu, père de deux enfants, a comparu ce lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Papeete. Devant le juge, le père de famille explique avoir frappé le jeune scootériste pour défendre deux mineurs de son quartier. Une version des faits qu’aucun élément de l’enquête n’est venu confirmé. Si l’homme reconnaît avoir volé la sacoche de la victime, il nie cependant avoir essayé de voler son scooter.

Il a été condamné à 12 mois de prison dont 4 mois avec sursis. Le père de famille a été maintenu en détention.

infos coronavirus