dimanche 7 mars 2021
A VOIR

|

Hitia’a : un entrepreneur victime d’un cambriolage et d’une tentative de chantage

Publié le

Quatre hommes et une femme ont été déférés, ce vendredi matin, au palais de justice. Ils sont accusés d’avoir dérobé 500 000 Fcfp au domicile d’un propriétaire de "photomaton", puis d’avoir tenté de le faire chanter pour obtenir davantage. Ils seront jugés lundi en comparution immédiate.

Publié le 13/09/2019 à 15:31 - Mise à jour le 16/09/2019 à 9:24
Lecture < 1 min.

Quatre hommes et une femme ont été déférés, ce vendredi matin, au palais de justice. Ils sont accusés d’avoir dérobé 500 000 Fcfp au domicile d’un propriétaire de "photomaton", puis d’avoir tenté de le faire chanter pour obtenir davantage. Ils seront jugés lundi en comparution immédiate.

Au mois d’août, les mis en cause se sont invités au domicile de leur victime à Hitia’a. Un homme qu’il connaissait et chez qui ils ont dérobé quelque 500 000 Fcfp en espèces.

Estimant sans doute que ce n’était pas assez, les deux meneurs de la bande sont revenus à la charge. Cette fois, ils ont tenté de faire chanter l’entrepreneur. Ils lui ont réclamé de nouveau 500 000 Fcfp en menaçant de le dénoncer comme pédophile aux gendarmes s’il ne s’exécutait pas. 

Tous ont finalement été interpellés par les gendarmes de la brigade de recherches de Faa’a à qui l’enquête avait été confiée.

L’un des deux principaux mis en cause est également suspecté d’avoir commis un « car-jacking » au mois de juillet. Il aurait contacté le vendeur d’une petite voiture de marque sur les réseaux sociaux pour lui donner rendez-vous. Et lors de la rencontre, il aurait tenté de voler le véhicule, mais en a été empêché par le propriétaire qui est parvenu à le mettre en fuite.

Les cinq individus comparaîtront lundi devant le tribunal correctionnel pour répondre de leurs actes.

infos coronavirus