A VOIR

|

Fibre : Viti dénonce à nouveaux les coûts imposés par Onati

Publié le

Interférences sur le marché de la fibre et du mobile. Viti dénonce à nouveau les coûts élevés du marché de la fibre, imposés par Onati qui, selon l’opérateur, abuse de sa position dominante et freine ainsi l’accès aux concurrents.

Publié le 31/10/2022 à 16:00 - Mise à jour le 31/10/2022 à 16:04
Lecture < 1 min.

Interférences sur le marché de la fibre et du mobile. Viti dénonce à nouveau les coûts élevés du marché de la fibre, imposés par Onati qui, selon l’opérateur, abuse de sa position dominante et freine ainsi l’accès aux concurrents.

Viti a déjà déposé plainte auprès de l’autorité polynésienne de la concurrence en 2021, puis une deuxième au mois de Juin dernier. L’opérateur compte obtenir plus de transparence sur ces frais de location de ligne.

“On considère qu’Onati pratique des tarifs de gros prohibitifs, explique Bernard Foray, le directeur général de l’opérateur. C’est-à-dire qu’on doit nous aussi louer la ligne fibre optique. Quand le client loue l’abonnement téléphonique, nous on loue la ligne fibre optique au même tarif. Derrière ce coût, il n’y a pas de contre-partie. Ceci obère complétement nos marges et nous empêche de nous développer dans le marché de la fibre optique. En fait, c’est un marché qui est difficilement rentable. Il s’agit purement et simplement d’un droit de passage. Il n’y a pas de contre-partie technique ni financière. Donc c’est vraiment une barrière, un droit de passage qu’on nous impose. Et d’ailleurs la preuve c’est que par exemple, que l’on prenne une offre à 100 Mega ou à 10 Mega, Onati nous facture le même prix. Alors que s’il y avait des coûts, ils seraient 10 fois inférieurs.”

Viti attaque aussi en justice le Pays cette fois, pour enjoindre la Polynésie à appliquer la loi sur la portabilité des numéros, adoptée il y a 10 ans. Cela permet aux consommateurs de conserver son numéro même s’il change d’opérateur.