fbpx
jeudi 21 novembre 2019
A VOIR

|

Evasané à Tahiti, il ne rentre pas chez lui et commet une série de cambriolages

Publié le

Deux hommes de 19 et 21 ans ont été condamnés, ce lundi après-midi, pour une série de cambriolages. Le plus jeune, à qui il était reproché le plus grand nombre de faits, avait été évasané il y a 3 mois sur Tahiti et n’en est plus reparti faute de carte d’identité.

Publié le 30/09/2019 à 17:18 - Mise à jour le 02/10/2019 à 8:28
Lecture < 1 min.

Deux hommes de 19 et 21 ans ont été condamnés, ce lundi après-midi, pour une série de cambriolages. Le plus jeune, à qui il était reproché le plus grand nombre de faits, avait été évasané il y a 3 mois sur Tahiti et n’en est plus reparti faute de carte d’identité.

Ces trois derniers mois, les deux prévenus s’étaient introduits dans de multiples locaux de Papeete : commerces, cabinet d’avocats, agence immobilière où ils emportaient chaque fois ce qui pouvait l’être. Alcool, argent en liquide, sacs à main, tout était bon à prendre.

Et les deux hommes ne se souciaient pas vraiment d’être identifiés puisqu’à de nombreuses reprises, leurs visages ont été filmés par les caméras de surveillance. Ce qui a facilité le travail des enquêteurs.

D’autant qu’ils n’étaient pas connus de la justice, du moins pour le plus jeune, auteur du plus grand nombre de faits.

Ce dernier est arrivé à Tahiti il y a trois mois à peine après avoir été évasané depuis Rangiroa suite à un accident de scooter. Et l’intéressé n’est plus reparti en raison de la perte de sa carte d’identité qui l’empêchait de prendre l’avion ou même le bateau.

Sa dégringolade fait suite à son évasan. Il est dans une île qui n’est pas la sienne, sans famille, sans parents. C’était une situation de nécessité. Il n’est pas près de recommencer si on lui laisse la possibilité de rentrer chez lui“, a plaidé son avocate alors que le procureur réclamait une peine de 2 ans dont 6 mois ferme avec maintien en détention. Car le préjudice total est estimé entre 600 000 et 700 000 Fcfp.

Le tribunal a en grande partie suivi les réquisitions du parquet. Le benjamin a écopé de 18 mois de prison dont 6 ferme et restera à Nuutania pour y purger sa peine. Son ainé, bien moins impliqué, s’en tire, lui, avec 190 heures de travail d’intérêt général.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Coupe de Tahiti de judo : les résultats

La Fédération Polynésienne de judo organisait le samedi 16 novembre au gymnase Babo Aitamai à Pirae (Salle omnisports de Fautaua), la coupe de Tahiti catégories Benjamins, Minimes, Cadets et Seniors.

À la pêche aux trocas à Raiatea

La pêche aux trocas est ouverte depuis lundi à Raiatea et Taha'a, jusqu’au 6 décembre. Pour cette campagne de pêche, un quota de 155 tonnes a été octroyé à ces deux îles, dont 115 tonnes rien que pour Raiatea. Une aubaine pour les familles et les associations de l’île, car ce travail bien que difficile permet d’arrondir les fins de mois.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X