mardi 18 mai 2021
A VOIR

|

Evasané à Tahiti, il ne rentre pas chez lui et commet une série de cambriolages

Publié le

Deux hommes de 19 et 21 ans ont été condamnés, ce lundi après-midi, pour une série de cambriolages. Le plus jeune, à qui il était reproché le plus grand nombre de faits, avait été évasané il y a 3 mois sur Tahiti et n’en est plus reparti faute de carte d’identité.

Publié le 30/09/2019 à 17:18 - Mise à jour le 02/10/2019 à 8:28
Lecture < 1 min.

Deux hommes de 19 et 21 ans ont été condamnés, ce lundi après-midi, pour une série de cambriolages. Le plus jeune, à qui il était reproché le plus grand nombre de faits, avait été évasané il y a 3 mois sur Tahiti et n’en est plus reparti faute de carte d’identité.

Ces trois derniers mois, les deux prévenus s’étaient introduits dans de multiples locaux de Papeete : commerces, cabinet d’avocats, agence immobilière où ils emportaient chaque fois ce qui pouvait l’être. Alcool, argent en liquide, sacs à main, tout était bon à prendre.

Et les deux hommes ne se souciaient pas vraiment d’être identifiés puisqu’à de nombreuses reprises, leurs visages ont été filmés par les caméras de surveillance. Ce qui a facilité le travail des enquêteurs.

D’autant qu’ils n’étaient pas connus de la justice, du moins pour le plus jeune, auteur du plus grand nombre de faits.

Ce dernier est arrivé à Tahiti il y a trois mois à peine après avoir été évasané depuis Rangiroa suite à un accident de scooter. Et l’intéressé n’est plus reparti en raison de la perte de sa carte d’identité qui l’empêchait de prendre l’avion ou même le bateau.

« Sa dégringolade fait suite à son évasan. Il est dans une île qui n’est pas la sienne, sans famille, sans parents. C’était une situation de nécessité. Il n’est pas près de recommencer si on lui laisse la possibilité de rentrer chez lui« , a plaidé son avocate alors que le procureur réclamait une peine de 2 ans dont 6 mois ferme avec maintien en détention. Car le préjudice total est estimé entre 600 000 et 700 000 Fcfp.

Le tribunal a en grande partie suivi les réquisitions du parquet. Le benjamin a écopé de 18 mois de prison dont 6 ferme et restera à Nuutania pour y purger sa peine. Son ainé, bien moins impliqué, s’en tire, lui, avec 190 heures de travail d’intérêt général.

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...