vendredi 10 juillet 2020
A VOIR

|

Evasané à Tahiti, il ne rentre pas chez lui et commet une série de cambriolages

Publié le

Deux hommes de 19 et 21 ans ont été condamnés, ce lundi après-midi, pour une série de cambriolages. Le plus jeune, à qui il était reproché le plus grand nombre de faits, avait été évasané il y a 3 mois sur Tahiti et n’en est plus reparti faute de carte d’identité.

Publié le 30/09/2019 à 17:18 - Mise à jour le 02/10/2019 à 8:28
Lecture < 1 min.

Deux hommes de 19 et 21 ans ont été condamnés, ce lundi après-midi, pour une série de cambriolages. Le plus jeune, à qui il était reproché le plus grand nombre de faits, avait été évasané il y a 3 mois sur Tahiti et n’en est plus reparti faute de carte d’identité.

Ces trois derniers mois, les deux prévenus s’étaient introduits dans de multiples locaux de Papeete : commerces, cabinet d’avocats, agence immobilière où ils emportaient chaque fois ce qui pouvait l’être. Alcool, argent en liquide, sacs à main, tout était bon à prendre.

Et les deux hommes ne se souciaient pas vraiment d’être identifiés puisqu’à de nombreuses reprises, leurs visages ont été filmés par les caméras de surveillance. Ce qui a facilité le travail des enquêteurs.

D’autant qu’ils n’étaient pas connus de la justice, du moins pour le plus jeune, auteur du plus grand nombre de faits.

Ce dernier est arrivé à Tahiti il y a trois mois à peine après avoir été évasané depuis Rangiroa suite à un accident de scooter. Et l’intéressé n’est plus reparti en raison de la perte de sa carte d’identité qui l’empêchait de prendre l’avion ou même le bateau.

« Sa dégringolade fait suite à son évasan. Il est dans une île qui n’est pas la sienne, sans famille, sans parents. C’était une situation de nécessité. Il n’est pas près de recommencer si on lui laisse la possibilité de rentrer chez lui« , a plaidé son avocate alors que le procureur réclamait une peine de 2 ans dont 6 mois ferme avec maintien en détention. Car le préjudice total est estimé entre 600 000 et 700 000 Fcfp.

Le tribunal a en grande partie suivi les réquisitions du parquet. Le benjamin a écopé de 18 mois de prison dont 6 ferme et restera à Nuutania pour y purger sa peine. Son ainé, bien moins impliqué, s’en tire, lui, avec 190 heures de travail d’intérêt général.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les États-Unis se retirent officiellement de l’OMS

Le président Donald Trump a retiré officiellement les États-Unis de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS); qu'il accuse d'avoir tardé à réagir face à la pandémie de coronavirus, ont indiqué mardi des responsables américains.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV