dimanche 19 septembre 2021
A VOIR

|

Essais nucléaires : l’Etat condamné à indemniser deux nouvelles victimes

Publié le

Dans sa décision du 25 mai, le tribunal administratif de Polynésie française a condamné l'Etat à verser une indemnité provisionnelle de 500 000 Fcfp à deux victimes. Deux autres demandes de même nature ont, elles, été rejetées.

Publié le 26/05/2021 à 14:05 - Mise à jour le 26/05/2021 à 14:05
Lecture < 1 min.

Dans sa décision du 25 mai, le tribunal administratif de Polynésie française a condamné l'Etat à verser une indemnité provisionnelle de 500 000 Fcfp à deux victimes. Deux autres demandes de même nature ont, elles, été rejetées.

Mardi, le tribunal administratif a condamné l’Etat à verser une indemnité provisionnelle de 500 000 Fcfp à deux victimes des essais nucléaires. Toutes deux, représentées par Me Usang, avaient déposé une demande d’indemnisation auprès du comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires (Civen). Des demandes qui avait été rejetées par le Civen en 2020 car jugées non fondées.

Les victimes avaient ainsi demandé au tribunal de condamner le Civen à leur verser respectivement la somme de 30 millions de Fcfp à titre de dommages-intérêts et une provision de 20 millions de Fcfp. Elles ont notamment fait valoir qu’elles remplissaient chacune les conditions de temps, de lieu et de maladie au sens de la loi Morin du 5 janvier 2020. L’une d’elle, née en 1945, indiquant qu’elle avait vécu toute sa vie à Teva i Uta et l’autre, née en 1963, déclarant avoir toujours résidé à Papeari.

Une expertise médicale a été demandée et devrait être menée prochainement avant de statuer définitivement sur les demandes indemnitaires des deux victimes.

Rédigé par

Article précédentFlash Info du 26 mai
Article suivantLes horaires Aremiti du 29 mai

infos coronavirus