fbpx
jeudi 21 novembre 2019
A VOIR

|

Emplois fictifs : Gaston Tong Sang définitivement condamné

Publié le

Les pourvois de Gaston Tong Sang, Fernand Roomataaroa et Clarenntz Vernaudon, n'ont pas été admis par la cour de cassation, dans un arrêt rendu le 3 avril dernier par la chambre correctionnelle de la Cour de cassation.

Publié le 04/11/2019 à 11:13 - Mise à jour le 04/11/2019 à 11:20
Lecture 2 minutes

Les pourvois de Gaston Tong Sang, Fernand Roomataaroa et Clarenntz Vernaudon, n'ont pas été admis par la cour de cassation, dans un arrêt rendu le 3 avril dernier par la chambre correctionnelle de la Cour de cassation.

L’ancien président du Pays, aujourd’hui président de l’Assemblée de Polynésie française et maire de Bora Bora, Gaston Tong Sang, est définitivement condamné avec deux de ses ex-ministres pour “détournement de fonds publics” dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs des ministères de l’agriculture et des sports.

Pour rappel, les faits remontent à 2008. Le président Tong Sang, alors tout juste élu, ne dispose que d’une majorité fragile de 29 élus. Pour la conserver, il aurait confié le ministère de l’agriculture à Fernand Roomataaroa. Un portefeuille qui appartenait à Haamoetini Lagarde et qui aurait accepté de quitter le gouvernement à condition que ses 14 collaborateurs soient maintenus. Ces derniers avaient été embauchés au sein du ministère de la Jeunesse et des Sports et au sein du ministère de l’Agriculture. Par cette opération, le nombre des membres de son cabinet avait doublé. En première instance, l’ex-président du Pays et actuel maire de Bora Bora a été condamné à un an de prison avec sursis et deux millions de Fcfp d’amende. Fernand Roomataaroa a lui écopé d’une peine de prison de huit mois et d’un million de Fcfp d’amende. Clarenntz Vernaudon, ancien ministre des Sports, s’était vu condamner à six mois de prison avec sursis et 500 000 Fcfp d’amende.

Condamnés en appel le 8 mars 2018, Gaston Tong Sang, Fernand Roomataaroa et Clarenntz Vernaudon s’étaient pourvus en cassation. Mais dans un arrêt rendu le 3 avril 2019, et passé inaperçu, la chambre correctionnelle de la Cour de cassation déclare leurs pourvois non admis : “la Cour de cassation constate qu’il n’existe, en l’espèce, aucun moyen de nature à permettre l’admission de pourvois”.

Comme le précisent nos confrères de Tahiti-Infos, Gaston Tong Sang demeure toutefois éligible et “sera certainement candidat à sa propre succession lors des élections municipales des 15 et 22 mars 2020”.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Miss France 2020 : les candidates sont arrivées à...

Les 30 candidates au titre de Miss France sont arrivées au fenua dimanche soir. Elles ont été accueillies par le groupe de danse O Tahiti, et par de nombreux fans. Vaimalama Chaves, Miss France 2019, était également là et accompagnera les reines de beauté durant leur séjour où elles se prépareront au concours.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X