fbpx
samedi 29 février 2020
A VOIR

|

“DJ Fred” condamné à 7 ans de prison ferme

Publié le

Le procès de Wilfrid Atapo, alias "DJ Fred", s’est achevé aujourd’hui au palais de justice. Le trentenaire qui était notamment jugé pour corruption de mineurs, a été condamné à 7 ans de prison ferme. Un jugement qu’il a accueilli sans ciller. Mais l’intéressé n’en a pas pour autant encore fini avec la justice.

Publié le 06/11/2019 à 13:41 - Mise à jour le 07/11/2019 à 12:47
Lecture 2 minutes

Le procès de Wilfrid Atapo, alias "DJ Fred", s’est achevé aujourd’hui au palais de justice. Le trentenaire qui était notamment jugé pour corruption de mineurs, a été condamné à 7 ans de prison ferme. Un jugement qu’il a accueilli sans ciller. Mais l’intéressé n’en a pas pour autant encore fini avec la justice.

“DJ Fred” passera les sept prochaines années derrière les barreaux. Le tribunal correctionnel a suivi les réquisitions de la procureure qui demandait une telle peine à l’encontre de Wilfrid Atapo. En trois ans, l’homme a fait près de 80 victimes mineures et obtenu plus de 1 500 clichés et vidéos pornographiques en piratant des comptes Facebook et/ou en faisant chanter ses proies. Pour la plupart, de très jeunes filles vulnérables.

“Nous ne sommes plus dans la simple corruption de mineures, mais dans l’extorsion d’images pornographiques. Ces violences psychologiques sont un véritable élément de démolition identitaire des victimes”, a tonné la procureure lors de sa prise de parole. Et la magistrate de poursuivre sur le profil psychiatrique de “DJ Fred” dépeint par les experts comme “narcissique et pervers”. “Le risque de récidive est extrêmement prégnant”, a-t-elle ajouté.

En défense, l’avocat du trentenaire a plaidé l’addiction de son client, faisant le parallèle entre ses agissements et ceux d’un joueur invétéré “qui ne se rend pas compte qu’il est malade”. Dernier à prendre la parole, “DJ Fred”, qui ne s’était que peu exprimé sur les dégâts psychologiques causés à ses victimes, s’est adressé à elles : “Ce sont des choses dont on ne se rend pas compte quand on fait ce que j’ai fait. Je ne sais pas comment m’excuser. C’est peut-être impardonnable pour les victimes et leurs parents”.

Outre les 7 ans de prison, Wilfrid Atapo devra verser plusieurs millions de dommages et intérêts aux jeunes victimes et à leurs parents et son nom figurera au fichier national des auteurs d’infractions sexuelles.

Mais l’intéressé n’en a pas pour autant fini avec la justice. Alors qu’il avait été remis en liberté, dans ce dossier, en décembre 2018, il aurait récidivé, faisant une trentaine de nouvelles victimes. Il sera donc de nouveau jugé pour ces autres faits dans les mois à venir.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X