mardi 19 octobre 2021
A VOIR

|

Des jeunes jugés pour une quinzaine de cambriolages à Tautira

Publié le

Mardi, six jeunes originaires de Tautira village ont été jugés pour des faits de vols en réunion, et en récidive pour la plupart. Particularité de ces cambriolages : ils ont été commis chez des personnes âgées. C’est suite à l’interpellation d’un mineur, lors d’un cambriolage, que les gendarmes ont pu dresser le tableau d’une quinzaine de vols dans le district.

Publié le 29/09/2021 à 10:17 - Mise à jour le 29/09/2021 à 10:22
Lecture < 1 min.

Mardi, six jeunes originaires de Tautira village ont été jugés pour des faits de vols en réunion, et en récidive pour la plupart. Particularité de ces cambriolages : ils ont été commis chez des personnes âgées. C’est suite à l’interpellation d’un mineur, lors d’un cambriolage, que les gendarmes ont pu dresser le tableau d’une quinzaine de vols dans le district.

Tous reconnaissent les faits. Courant 2018, ils enchaînent les vols en réunion dans plusieurs domiciles, ainsi qu’au fare artisanat. Matériel électronique, débrousailleuse, nourriture, alcool : la liste d’objets dérobés est variée. Les principales explications des prévenus : leur état alcoolique et le besoin d’argent. Pour les victimes, plus qu’une perte matérielle, c’est la déception de voir l’insécurité grandir au village. “Quand j’ai su que c’était des jeunes de chez nous, des neveux. ce sont des jeunes dont les parents ne travaillent pas. Il y en a un qui vit seulement avec sa maman. Avec le peu qu’elle a, je crois qu’il ne manque de rien. Je ne comprends pas pourquoi ils vont voler les vieux. Mais je leur ai proposé de venir travailler avec moi. Je les ai payé. Et après je leur ai proposé d’aller faire un CAE. (…) Je ne sais pas à quoi ça a abouti.”

Pour le procureur, aucun des cinq prévenus présents ne semble regretter les faits à l’audience. Finalement, les voleurs écopent de peines allant de 10 mois de prison avec sursis à un an de prison ferme, avec obligation de travailler et d’indemniser les victimes. Le montant total des dommages et intérêts s’élève à 436 000 Fcfp, qu’ils devront payer solidairement. Certains devront également effectuer des travaux d’intérêt général.

Rédigé par

infos coronavirus